Les 100 signes de ta japoniaiserie

L’heure est grave les enfants. Mon boss a changé les bureaux de place dans l’entreprise et m’a mise à côté de lui.
En quoi cela nous concerne-t-il, me direz-vous.
Ayez donc un peu plus de jugeote nom d’un chien !

Selon la période du mois -il y a parfois aussi de gros coup de bourre-, j’ai beau y mettre de la bonne volonté et m’avancer dans mon travail pour ne pas glander, j’ai parfois de grosses périodes de creux où je n’ai strictement rien à faire. Vide que je comblais en vous écrivant mes pavés. D’où croyez-vous que me venait cette productivité soudaine ?!
Mais maintenant que l’œil de Sauron veille sur mon écran et me demande toutes les deux minutes ce que je suis en train de faire et si je peux pas lui rendre un service pour tuer le temps (3 jours à côté de lui et j’en peux déjà plus), il devient plus que difficile de vous pavifier des conneries en douce…

De ce fait, je n’ai pas eu le temps de vous écrire un petit pavé racontage de vie. Et comme une  lectrice bien aimée me parlait l’autre jour par email des habitudes japonaises dont on a bien du mal à se débarrasser une fois revenu en France et des moments de solitude qui en découlent, cela m’a rappelé  un questionnaire qu’on m’avait envoyé il y a un moment déjà et que j’avais mis de côté.
Les 100 signes  qui montrent que cela fait bien trop longtemps que vous vivez au Japon.
J’ai donc décidé d’y répondre, pour vous faire patienter jusqu’au prochain blog.

Le prochain billet devrait être un nouveau racontage de vie faisant suite à mon expérience en stage, soit comment j’ai trouvé le job qui m’a donné mon visa travail. Encore une grande aventure…
Ensuite, comme je ne me refuse rien, je m’offre -pour la première fois en cinq ans !- des vacances à l’étranger en partant 8 jours en Corée du Sud à partir de la semaine prochaine.
Selon aventures et choses à dire, vous aurez sûrement un billet sur le sujet, certainement fournis en critique Anti-Dukan666 puisque le ventre sur pattes qui m’accompagne a prévu bien plus de restos que de visites.
Ensuite, des surprises pour l’anniversaire du blog à la fin du mois, dont une qui me paraît compromise niveau temps libre et finances mais qui est en cours…

Bref, un mois de juillet mouvementé !

Mais en attendant, voici les 100 signes qui montrent que ça fait bien trop longtemps que je suis perdue sur cette île barbare !

 

1. Vous continuez à appeler les non Japonais  « gaijin » même quand vous êtes en dehors du Japon.

Non. Mais peut-être parce que les deux seules fois où je suis sortie du Japon ces quatre dernières années c’était pour rentrer en France. Peut-être que si j’allais dans un autre pays d’Asie j’aurais tendance à l’utiliser pour un non-Asiatique oui.

2. Vous avez continué de travailler malgré un tremblement de terre d’intensité 3 sans même prendre la peine de le faire remarquer autour de vous.

J’aime pas ça, a fortiori après le 11 mars. Mais ouais, les tremblements de terre restent généralement une partie de la « routine ».

3. Vous faites le V de la victoire sur la moitié de vos photos.

GRRRRR OUI !!!! Raaah, j’essaie de corriger cette habitude infâme mais mon index et mon majeur ne sont plus sous mon contrôle.

4. Vous vous sentez nerveux ou mal à l’aise quand il y a trop de Gaijin dans un bar.

Je sais pas si ça me met mal à l’aise dans la mesure où dès le départ je ne vais PAS dans les endroits réputés fréquentés par des étrangers. Ne me demandez pas pourquoi, je ne me l’explique pas vraiment.

5. Le Franponais ne vous fait plus rire.

Quand c’est vraiment très con ça me fait toujours sourire mais c’est vrai que ça ne me choque plus quand j’en vois et que je ne prends plus la peine de prendre en photo pour partager.
Mais allez, un ou deux classiques histoire de : 

franponais4-150x150

cancerfranponais

Et plus sur http://lefranponais.fr/

6. Vous êtes sujet au « kafun-shô » (des allergies).

UNE VERITABLE PLAIE CETTE MERDE ! Autant je suis pas au niveau des Japonais qui ne parlent plus que de ça comme l’arrivée de l’apocalypse chaque année, autant il est vrai que ça me pourrit bien la vie aussi et c’est de pire en pire chaque année. Mais il paraît que plus on reste longtemps au Japon, plus on augmente nos chances d’y être sensible.

7. La plupart de vos vacances consiste à aller aux onsens, les sources d’eau chaude.

Quitte à prendre le risque d’en outrer plus d’un, après toutes ces années je n’ai toujours pas foutu les pieds dans un onsen… Je suis une chochotte et m’évanouis déjà dans un bain à 40°, et le côté à poil en public tout ça, tout ça…
Mais j’ai quand même décidé d’y remédier cette année, histoire de pas mourir ignorante. Un onsen privé devrait déjà résoudre le problème du tatouage (généralement interdit) et de la nudité publique.

8. Vous avez commencé à réserver vos places dans un café avant d’aller commander avec votre sac à main.

Oui, je suis passée du côté obscur des inconscients. Par contre je prends quand même mon  portefeuille.

9. Vous faites des courbettes quand vous êtes au téléphone.

…Je me suis déjà surprise en train de le faire et je me suis sentie bien bien conne en effet. Mais j’atteindrai jamais le level de mon patron qui, un jour, était en pleine séance d’autoflagellation au téléphone à grand cri de « Je suis désolé ! Cela n’arrivera plus ! », courbé en deux… devant un grand mur blanc.

10. Vous ne trouvez plus vraiment que les bars avec seulement trois sièges sont trop petits.

La première fois j’ai trouvé ça ridiculement minuscule. Mais quand c’est un bar où on copine avec le barman et où on a ses petites habitudes, le côté intimiste est très plaisant en effet. Par contre bien réfléchir à quel pote tu choisis d’emmener avec toi vu que manifestement tout ton groupe ne rentrera pas…

11. Vous utilisez les mangas café en tant qu’hôtel.

Je l’ai fait plusieurs fois pendant mon année universitaire à Osaka en 2006-2007 quand je parcourais le Japon avec un sac à dos à moindre prix. Avec des boules quiès pour pas entendre la pignouf d’à côté qui ronfle à pleines narines, c’est très bien comme aventure « jeune ».

12. Quand votre train a trois minutes de retard, vous commencez à penser que c’est une honte.

Dans une autre vie où j’étais jeune, naïve et ne connaissais que la SNCF, je roulais des yeux ronds à ma colocataire japonaise qui me racontait que dans son pays, lorsque les conducteurs avaient trente secondes de retard, ils devaient écrire un rapport pour s’en justifier. Et qu’au-delà d’une minute, c’était problématique. J’avais trouvé ça extrême et ridicule.
Maintenant que je sais le NOMBRE INIMAGINABLE de personnes capables de s’agglutiner sur un quai en l’espace de trois minutes à l’heure de pointe à Tokyo et le train plein à craquer que ça donne une fois enfin arrivé, maintenant que je me suis déjà retrouvée collée à la  vitre, asphyxiée entre deux aisselles malodorantes de vieux salarymen, je trouve que selon l’heure de la journée, oui 3 minutes ça peut être problématique.

 13. Vous ne connaissez pas les noms de poissons en français mais en japonais si…

Vrai qu’à force de manger des sushis, je connais leur nom en Japonais mais je serais bien incapable de dire c’est quel poisson en français pour quelques-uns…

14. Vous êtes curieux de savoir le groupe sanguin des autres.

Au Japon, on pense que le groupe sanguin détermine votre personnalité. Dernièrement on m’a enfin expliqué les différents caractères selon groupe sanguin et contre toute attente, il s’avère que dans mon cas et celui de mon entourage c’était assez vrai. Du coup je commence à avoir envie de creuser la question, en effet.

15. Vous faites du tourisme à l’étranger dans les bus pour Japonais.

Nan, faut pas déconner non plus.

16. Vous avez acheté de ces T-shirt écrits en anglais qui ne veut rien dire.

… J’ai honte. Mais puisque je suis tenue de dire la vérité et rien que la vérité, alors j’avoue tout : oui, j’en ai un à la grammaire anglaise un peu aléatoire…
Mais il était tellement beau…  Avec de la petite dentelle noire sur les épaules et tout…
Raah, je n’ai aucun amour-propre.

17. Vous ne lisez plus de livres en public sans avoir votre couverture en papier qui cache le titre.

Je ne lis plus qu’avec l’E-reader maintenant. Mais il est vrai que les quelques fois où j’ai acheté des romans japonais, je demandais la couverture pour cacher.
En même temps, j’achetais que des livres d’amour à deux balles ce qui est relativement honteux.

18. Lorsque vous écrivez dans votre langue, vous vous trompez d’orthographe, ou pire, écrivez en romaji.

L’autre jour, au boulot j’ai quand même écrit « text-arign » dans mon css… Et ce n’était pas la première fois que j’écrivais un r à la place d’un l… J’oublie aussi régulièrement l’orthographe des mots même si je fais attention et lis beaucoup…
Bref, le début de la fin.

19. Vous avez un vélo “Mama Chari”.

Oui. Il est rose et il s’appelle Superman.

20. Vous savez que OIOI se prononce Marui.

En fait j’ai su que ça s’appelait Marui avant de connaître le logo, donc je n’ai jamais appelé ça « Oye Oye ».

21. Ca vous agace quand de jeunes japonais n’utilisent pas les formes de politesse avec vous.

Et pas que les jeunes, si on se connaît pas RESPECTE MON AUTORITE BORDEL DE MERDE respecte les formes de politesse, un point c’est tout.

22. Les sakura (fleurs de cerisier) vous rendent nostalgique.

Un de mes moments préféré de l’année, que ce soit pour les paysages, la bouffe et les piques niques.

23. Vous dormez régulièrement au boulot.

Seulement pendant mes pauses les jours de grosse fatigue, pas tous les jours pendant les heures de boulot comme certains. Et je me réveille avec la marque du pull sur la gueule, la grande classe.

trace

24. Vous avez souvent souhaité posséder une « doko demo door » (une porte qui donne accès à n’importe où instantanément).

J’ai jamais regardé le dessin animé doreamon mais effectivement, j’en rêve.

25. Vous connaissez les années selon les ères japonaises.

Je connais ces quatre dernières années car j’étais au Japon et mon année de naissance (année 59 de l’ère Showa !)

26. Vous trouvez les oyaji gyagu drôle.

Lire mon article sur l’humour.

27. Vous pouvez monter à vélo en tenant votre parapluie, sans tomber et sans être mouillé.

Malheureusement le Japon ne m’a pas rendue habile, si je fais ça je finis dans le caniveau.

28. Vous pouvez porter un yukata correctement.

Je ne sais pas le nouer seule, même si je connais en gros les règles.
Petite photo souvenir pour la peine :

yukata

29. Vous commandez toujours une bière en premier quand vous sortez à l’izakaya.

Pas toujours, parfois c’est l’ume-shu qui gagne. Mais la bière revient souvent en premier oui…

30. Vous pensez que les futons sont confortables.

Quatre ans que je dors sur un futon, quatre ans que j’ai mal au dos hein ? Mais bon, me suis habituée.

31.  Vous dites beaucoup “Eeeeeeeeeeeeeh”.

Je supporte pas les Japonaises qui le couinent à longueur de journée au lieu d’articuler une réponse acceptable. Mais quand on parle avec un japonais et qu’on sait pas quoi lui répondre, c’est bien pratique en effet. Je suis une fausse convertie, je brouille les pistes.

32. Vous appréciez cuisiner votre propre repas au restaurant.

C’est sympa en effet. Mais quand c’est la première fois et qu’on brûle ses takoyaki, ça fout un peu les glandes quand même quand on passe à la caisse.

tako5

33. Vous ne riez plus quand vous voyez des policiers avec leurs bâtons lumineux faire la circulation.

Je fais la musique de Star Wars, ça compte ?

34. Vous demandez souvent votre chemin dans les postes de police.

En même temps, entre ça et les objets trouvés ils ont pas grand-chose à faire, faut bien les occuper.

35. Vous pouvez chanter de l’enka au Karaoke.

Et des tubes merdiques des années 80, cela va de soi.

36. Quand vous prenez le taxi dans votre pays, vous attendez que les portes s’ouvrent toutes seules.

Je ne prends pas le taxi en France, ces voleurs !

37. Vous vous êtes déjà excusé accidentellement en Japonais dans votre propre pays.

Et dit merci aussi… On se sent bien bien con.

38. Vous ne trouvez pas que Shibuya soit si peuplé.

A contrario, plus les années passent, et plus cette foule qui m’exaltait tant dans mon innocente jeunesse m’insupporte et me fatigue.

39. Vous connaissez tous les remèdes pour lutter contre les cafards.

Vous parlez à une professionnelle (se référer à cet article).

40. Vous mangez un kare raisu (riz au curry japonais) au moins une fois par semaine.

Alors là y’a eu un bug dans la matrice et c’est le bibimbap (spécialité coréenne) que je mange au moins une fois par semaine.

41. Payer deux mois de Reikin (sorte de “caution cadeau” non remboursé) quand vous emménagez ne vous dérange plus.

ALLO ? Tu peux vivre au Japon 15 ou 30 ans, lâcher 2000 euros cadeau en plus de la caution normale et autres frais EMMERDERONT N’IMPORTE QUI !

42. Vous pouvez chanter la chanson du magasin Don Quijote.

Ah mais je la chante comme une attardée à chaque fois que j’y fous les pieds.

 

43. Vous pouvez faire un seiza (façon de s’assoir traditionnelle) pendant 30 minutes sans vous plaindre.

Je pleure au bout de 30 secondes.

44. Vous pouvez manger les sucreries “Collon” sans rire.

Perso un chocolat douteux du nom de collon… Avec mon humour d’école primaire, fatalement…

45. Vous ne voyagez jamais avec une brosse à dents car vous savez que les hôtels japonais en fournissent.

Vrai que j’utilise les leurs.

46. Vous avez arrêté de collectionner les différentes sortes de Kit Kat.

J’ai arrêté de tout goûter après le Kit Kat à l’haricot rouge et le kit kat à la citrouille. Je continue avec les sodas par contre, même si je doute qu’ils arrivent à surpasser le soda au concombre d’il y a quelques années…

47. Vous n’avez jamais pris de vacances de plus de 3 jours.

Sauf les deux fois où je suis rentrée en France une semaine (donc pas vraiment de tout repos).

48. Vous connaissez la superficie de votre appartement uniquement en  畳 (jô).

Je connais les deux, en jô et en mètres carrés.

49. Vous avez le sentiment de rentrer à la maison à chaque fois que votre avion se pose à l’aéroport de Narita.

Bizarrement ce sentiment est même plus fort que quand il se pose à Roissy Charles De Gaulle.

50. Cela ne vous dérange plus de voir des émissions de télé qui parlent de nourriture sur toutes les chaînes.

Je suis une rebelle et n’ai plus la télé depuis 2 ans. Mais plus que les émissions de bouffe, c’est la pub toutes les 10 minutes qui font que ton film s’étend sur 2h30 qui me rend dingue.

51. Vous trouvez le temps en caisse horriblement long dans votre pays.

Une fois j’ai même été choquée qu’une caissière n’ouvre pas sa caisse rien que pour moi et ne pas me faire attendre… On s’habitue vite à ces petits bonheurs de la vie.

52. Ca ne vous choque plus de voir des sandwichs aux nouilles.

J’en mange pas mais ça ne me perturbe pas.

53. Vous vous trompez entre R et L quand vous écrivez en alphabet.

Cf. question 18.

54. Vous avez acheté une petite chaise en plastique pour prendre votre douche.

Non, se laver assis continue de me perturber.

55. Vous pratiquez au moins un art martial.

Non mais cherchez pas, tout ce qui est adresse ou physique, je suis aussi nullos qu’en France.

56. Vous avez déjà bu de la soupe au maïs en canette.

Non mais je me suis dit qu’il fallait que je teste une fois avant de mourir quand même… Histoire de le regretter et ne plus y penser.

57. Vous avez plus de 8 parapluies.

J’en ai quatre-cinq. Mais quand on sait que j’en ai jamais eu un seul en France, ça compte bien pour huit.

58. Vous ne pouvez pas prendre un vol international sans passer vous acheter des produits de marque en duty free.

Grâce à Dieu, je suis restée imperméable à Louis Vuitton et autres trucs moches et chers.

59. Vous vous êtes déjà laissé aller à dormir sur l’épaule de votre voisin dans le train.

Je crois qu’il m’est arrivé une fois voire deux de pencher dangereusement sur une petite vieille effrayée à côté. Mais c’est rare.

60. Vous mettez le suffixe –san après le nom d’un autre étranger.

Au boulot oui. Il va de soi que je disais « Draculcul-san ».

61. Vous commencez à penser que le nattô est plutôt bon.

JAMAIS. Plus que le goût, cette consistance de morve me retourne l’estomac. (Un bisou à ma lectrice Tam qui fait partie de la secte des convertis, manifestement…)

62. Vous choisissez votre banque selon le personnage sur la carte bancaire.

J’avoue avoir hésité à changer pour avoir une carte bleue Disney.
Je suis un pigeon.
Mais j’ai résisté. (je remonte dans votre estime ou pas ?)

63. Vous prenez un bain chaque soir après votre douche.

Non, je pense à la planète et à ma facture d’eau, mersea.

64. Vous vous mettez bien à gauche de l’escalator (ou à droite pour le Kansai), même dans votre pays.

Oui, et ça m’énerve quand je vois des gens arrêtés en plein milieu

65. Vous êtes devenu tatillon à propos du riz.

Quand j’étais étudiante à Lyon j’avais une colocataire japonaise qui m’avait dit qu’elle ne supportait pas que les Français ne mangent pas TOUS les grains de riz dans leur assiette, il en restait toujours un ou deux. Que récolter le riz était un travail très dur, que les gens se cassaient le dos pour ça, donc que par respect il fallait manger son riz jusqu’au dernier grain.
Ce que j’ai toujours fait depuis.
Je ne suis pas sûre que tous les Japonais le fassent ceci dit. Pas mal de Japonaises aiment bien laisser la moitié de leur assiette -même si elles crèvent la dalle- en présence d’hommes, les grognasses.

66. Ca ne vous étonne plus de voir des adultes la quarantaine passée qui lisent des mangas dans le train.

Comme je ne m’étonne plus de voir des vieux de 70 ans habillés en collégienne et maquillés comme une voiture volée.

67.  Vous écrivez des « w » au lieu de « lol »

J’évite d’en mettre trop car ça fait kikoolol mais ça m’arrive, un ou deux petit w en fin de phrase…
On me convertit meme au « kkk » coreen… Je lol international, attention.

68. Cela ne vous dérange plus quand les politiciens hurlent leurs programmes dans un porte-voix le samedi matin.

Alors ça, peu importe le jour, l’heure, que ce soit le politicien ou la ramasseuse de déchets, je maudis sur dix générations CHAQUE CONNARD qui hurle dans son porte-voix depuis la petite voiture maudite qui sillonne les rues.

69. Vous trouvez honteux que les jeunes japonais ne sachent plus écrire leurs kanjis sans clavier.

Oui, mais quand on voit comment la moitié des Français écrivent, on va pas critiquer trop fort. Balayer devant sa porte, tout ça, tout ça.

70. Vous trouvez que plusieurs semaines de congés payés par an c’est beaucoup trop.

Je m’en accommoderais franchement bien hein. Mais c’est vrai que moi qui ai toujours eu que 10 jours de congés par an (sans congé maladie), je trouve ça énorme…

71. Vous prenez en photo votre bouffe.

Oui… Mais j’ai encore du respect pour autrui et ne le poste pas systématiquement sur tous les réseaux sociaux.

72.  Vous trouvez que le vol de bicyclette est un crime grave.

Non mais c’est vrai que c’est un des rares trucs que j’ai « peur » de me faire voler.

73. Vous vous plaignez à l’étranger qu’il y ait si peu de distributeurs de boissons.

Je me plains surtout qu’une fois sur deux, les distributeurs français oublient de te donner soit ta monnaie, soit ta boisson.

74. Vous avez déjà dormi debout dans un train.

A l’époque pas du tout nostalgique où j’étais exploitée 80h par semaine, oui. J’ai aussi découvert que le manque de sommeil pouvait avoir un effet tout aussi fascinant que certaines substances illicites.

75. Vous ne trouvez plus étonnant de boire du café en canette.

Je ne bois pas de café. Mais je ne me souvenais effectivement plus que ça ne se vendait pas chez nous.

76. Vous réservez toujours la moitié de votre valise pour les souvenirs pour les proches.

Ca je l’ai toujours fait.

77. Vous connaissez au moins 3 chansons thème de magasins.

Les chansons du Don Quijotte, Big Camera, Yodobashi Camera et le rayon poisson du Tokyu Store n’ont plus aucun secret pour moi.
魚、魚、魚、魚を食べると~
頭、頭、頭、頭が良くなる~♪

78. Vous avez déjà lu un magazine ou des mangas dans un combini sans les acheter.

J’ai dû lire un magazine une ou deux fois, mais j’y reste pas des heures comme les Japonais.

79.  Vous ne vous perdez plus dans la station de Shinjuku.

Non, mais celle d’Ikebukuro (où je vais rarement) me résiste toujours, la bougresse.

80. Vous n’hésitez jamais lorsque vous mettez un billet de 10 000 yens dans un distributeur automatique.

Vrai que je mettrais jamais 100 euros dans un distributeur en France (on revoit déjà rarement ses 2€…) alors qu’ici ça ne me pose aucun problème.

81. Commandez votre repas au restaurant sur un écran tactile vous paraît normal.

Et en profiter pour vérifier mon horoscope ou jouer à pierre papier ciseau avec aussi.

82. Vous n’aimez pas les toilettes qui n’ont pas plein de boutons et fonctions.

Je peux encore vivre sans washlets, mais je préfère en effet.

83. Vous mettez un masque dès que vous êtes malade.

Du Chat de Cheshire, bien entendu.

cheshiremasque

84. Vous pensez que la mayonnaise et le maïs sont une garniture respectable pour une pizza.

Ben… c’est bon en fait la pizza au maïs ! Même si ça vaut pas la comtoise…

85. Les formules boissons à volonté des karaoke, internet café et izakaya vous paraissent normales.

J’ai déjà arrêté de me gaver de boissons de toutes sortes « pour rentabiliser », j’ai progressé.

86. Vous savez que Takeshi Kitano a une plus grande carrière en tant que comique qu’en tant qu’acteur de films mafieux.

Oui, même si au final il me fait pas spécialement rire.

87. Vous trouvez réconfortant quand on vous dit “Okaeri” quand vous rentrez à la maison.

Oui, sauf quand c’est un cafard qui me le dit en m’attendant sur le pas de la porte.

88. A la St Valentin, vous n’offrez rien si vous êtes un homme et offrez des chocolats si vous êtes une femme.

Autant je déteste cette fête merdique en France, autant je n’ai pas fait une seule St Valentin au Japon sans passer une soirée aux fourneaux à faire des chocolats/un gâteau au chocolat.
Voir mes super créations ici et ici pour 2013.

89. Cela ne vous dérange pas de payer la NHK pour votre télévision.

Au contraire, je te l’ai renvoyé chez lui avec le sourire en lui annonçant que je n’avais pas la télé. Un sou est un sou mes pauvres amis.

90. Vous avez un inkan (sceau pour signer vos papiers).

Pire, j’en ai fabriqué pendant plus d’un an. Vis ma vie de je teste tous les jobs pourris du monde.

91. Vous pensez que les feux de circulation sont rouges et BLEUS.

Non, navrée mais malgré toute ma bonne volonté le Japon ne rend pas daltonien.

92. Faire des heures supp’ jusqu’à 22h ne vous dérange pas.

Ca ne me dérangeait pas les deux premières années. Mais après m’être fait exploiter jusqu’à l’os pour pas un rond, je suis redevenue très française sur le sujet.

93. Vous préférez passer Noël avec votre amoureux.

Ouais alors là jamais. Si y’a bien une période où j’ai le mal du pays, c’est bien Noël. Espérons que celui de 2013 sera celui où je pourrai me casser le bide en famille et pleurer parce que j’ai pris 5kg en deux jours.

94. Vous allez au temple dans les trois premiers jours de l’année.

Faire ma petite prière, m’acheter mes petits grigris et tirer un omikuji (prédictions pour l’année). Autant je ne suis pas religieuse pour un sou, autant je suis friande de ce genre de petites coutumes.

95. Vous passez vos vacances de fin d’année à écrire les « Nengajô », cartes de vœux.

Quand je suis entrée en première année de Japonais à l’université, une professeure (française) nous avait conjurés de ne jamais tomber dans cet enfer. Qu’au début c’est bien rigolo, mais qu’on finit petit à petit à avoir à en écrire des dizaines et des dizaines, qu’arrêter d’en écrire à untel d’une année à l’autre était mal vu, et que même elle qui avait quitté le Japon depuis des années, se voyait contrainte de continuer depuis la France – sacrifiant un budget carte de vœux conséquent – pour garder ses contacts (parfois importants pour le travail).
J’ai retenu la leçon et à part une fois ou deux à la famille/amis en France pour faire plaisir, je n’en ai jamais envoyé à personne au Japon. Même quand j’en ai reçu à vrai dire, j’ai répondu par mail…
Oui, je suis une morue.

96. Cela ne vous dérange pas de faire la queue pour tout et pour rien, même pour aller au restaurant.

J’aurais bien répondu que ça me fait gravement chier, mais depuis que je vous ai dit que j’avais fait la queue 1h30 pour une soupe au curry à Hokkaido, je ne suis plus très crédible.

97. Les sites internet de toutes les couleurs et polices différentes ne vous font plus mal aux yeux.

Comme je l’ai dit un peu plus haut, malheureusement le Japon ne rend pas daltonien.
Leur sens du graphisme est une provocation directe au 21ème siècle.

98.  Vous proposez aux gens de se revoir pour s’amuser même quand vous n’avez aucunement l’intention de les revoir.

Je le fais pour me venger de tous ceux qui me l’ont fait ! Œil pour œil, vent pour vent !

99. Vous ne vous mouchez pas en public.

Ca m’énerve tellement de les entendre renifler bruyamment comme des abrutis toutes les demi-secondes pendant des heures, que SI, je brave les codes de la politesse et me mouche de tout mon être et de toute mon âme sous leurs yeux horrifiés.

100. Quand on vous pose une question sur une bizarrerie ou une particularité japonaise, vous répondez par la réponse suprême « 島国だからね », soit « parce que le Japon est un pays insulaire ».

Alors au nom de tous les Anglais, Australiens, Philippins, Indonésiens et tout autre pays uniquement composé d’une ou plusieurs îles, je n’utiliserai jamais cette excuse de merde qui me hérisse les poils à chaque fois !
Avec mention spéciale à tous les Japonais (nombreux) à qui j’ai demandé « Mais si tu aimes tellement voyager, pourquoi n’es-tu jamais allé à l’étranger ? » et qui m’ont répondu « parce que le Japon est une île ».
On leur demande quand même pas d’aller à Cuba à la nage…

 

Voilà !
Mon score total est de 71/100 ! Ce qui est quand même beaucoup trop. Si je venais à parler avec le nez et mettre des faux ongles pointus de 5cm, veuillez me rapatrier sur-le-champ !

A tout ceux qui vivent, ont vécu, sont déjà allés au Japon, si ça vous amuse n’hésitez pas à me faire savoir votre score, où reprendre ce questionnaire sur votre blog et laisser le lien en commentaire !

Merci d’avoir tout lu, et à tout vite pour un VRAI blog !

16 Louanges

  1. Claire

    Je suis qu’à 47 ! presque la moitié on est bon on est bon ! XD pour les heures sup je sais pas quoi répondre la plupart de mes taff terminaient après 22h avec ou sans heures sup XD et pour les allergies je savais pas que c’était forcément pire au Japon je bats tout les records en matière d’éternuement que j’y sois ou pas donc je saurais pas dire… D’ailleurs la première année je me forçais à pas me moucher (ce qui a donné plein de moment ou j’ai faillit étouffer vu le débit que j’ai) mais en fait on m’a jamais fait de réflexion… les japonais que j’ai dans mon entourage passé ou présent ont même tendance à continuer à me parler et me regarder dans les yeux alors que je suis en pleine affaire (dont mes profs actuels XD) ce que je trouve assez gênant. J’ai entendu plein de fois en France que ça se faisait pas mais personne m’a jamais rien dit au Japon. Du coup j’ai laissé tombé, de toute façon si on me dit quelque chose je suis malade chroniquement j’y peux rien, même les médicaments ne suffisent pas par moment et si je me mouche pas soit j’étouffe, soit je chope des otites …

    Et tu devrais la tester la soupe au maïs c’est super bon /( bon là cpas tellement la saison)

  2. Profites bien de la Corée c’est trop bien ! Et pas cher vu que tout se négocie et quand on est une gajin aux grands yeux ça marche assez bien « Ééééh… Bissaneyoooo… »
    Et le barbecue coréen cette chose tellement bonne que j’en bave sur mon clavier rien que d’y repenser… Et les hotteok, rhaaa !

    Pour le test c’est vrai que deux ou trois trucs arrivent petit à petit en France, le signe de la victoire sur les photos tend à devenir universel face au duckface (ouf !)
    Bon il est vrai qu’on aurait préféré que ce soit la ponctualité des trains plutôt (ouais on peut être française et ne jamais s’être habitué au p##### de retard de ces c#####).
    Quand au riz… J’ai déjà fait une scène à mon colloc une fois parce qu’il avait acheté cette abomination appelée riz long. Mais bon, il savait que j’étais déjà atteinte…

  3. Edith

    C’est quoi du natto ? ça donne envie de voyager tt de même ce « petit » post !! vivement d’être péter de pognon et de pouvoir venir enfin découvrir tout ça !! 😉 des bisous

  4. Edith

    @ Joranne : Toi ici !! Délire !!!! 😉

  5. Je n’en suis qu’à 35, je suis partie du Japon à temps ils ne m’auront pas les gaillards!
    Bon, en même temps le jour où on partira en vacances dans un bus de japonais c’est qu’on sera vraiment irrécupérables.

    Ca reste assez personnel finalement ce genre de petites habitudes qui restent, pour ma part j’aurais rajouté : « vous allez au centre commercial le dimanche car il au moins là bas y a la clim (ou le chauffage) » , « vous vous êtes découvert une passion pour le karaoké » et « vous pleurez des larmes de sang quand vous allez aux toilettes dans un bar français ».

  6. Pauline

    coucou ! bien sympa ce petit test, moi je suis loin d’avoir prit autant de reflexe, en meme temps apres deux semaines …

    Bon courage pour toi en Corée, je dis ça parce que si tu pars avec un estomac sur patte tu es sur de te tapper un plat de porc toute les 30min environs … j’exagère mais c’est peut vite etre une expérience traumatisante si tu as un petit estomac ^^

    bisous à toi miss

  7. 23/100! Pour être rentrée du Japon il y a 6 ans (ouch, le temps passe vite), c’est quand même pas mal.

    Certaines habitudes se sont évaporées très rapidement, comme laisser le sac tout seul au Starbucks à Paris (ahem)ou prendre un bain tous les jours (alors là, pas le choix, les apparts avec baignoire à un loyer abordable à Paris, c’est plutôt rare).

    Par contre, il y a des choses qui restent malgré les années, comme prendre la bouffe en photo (désolée pour mes amis facebook), se mettre à droite sur l’escalator, ou faire des courbettes au téléphone (oui, 6 ans après…)

    Et, il y a les trucs qui ressortent uniquement quand je parle en japonais comme le « Eeeeeeeh ».

    Enfin bref, merci pour cette petite listounette, c’est hyper nostalgique en fait.

  8. Tam

    Le V sur les photos est le tic qui s’attrape le plus vite et qui part le plus difficilement !

    Laisser son sac sur sa place au café avant d’aller faire sa commande, c’est un luxe ! Et ça manque énormément une fois en France !

    Je te rejoins sur le Bibimbap bien supérieur au kare raisu. Le kare raisu m’a toujours filé des maux de ventre terrible.

    Moi c’est la chanson du Yodobashi Camera que je chante encore de temps en temps…

    Tu as appris à Brandon à te dire « Okaeri » quand tu rentres ? La classe ! (non.)

    Je te soutiens dans le mouchage en public. Z’ont qu’à pas renifler !

    Je finirai par : le natto c’est la vie, la soupe au maïs c’est du pourri.

  9. Mimi

    14. Déterminer une personnalité par un groupe sanguin, je trouve ça ridicule ! è_é
    Bon soyons sincère, j’ai peut-être été un peu indignée déçue ou pas du tout convaincue par les traits qui m’étais associés.
    Je me retrouve plus dans les types A et B, ou alors je ne suis pas honnête avec moi-même 😉
    28. Le yukata te va à ravir ! <3

    Bon voyage en Corée ! Les us et coutumes sont bien différents de leurs voisins Japonais parait-il.
    Je pressens qu’il y aura du lourd pour l’article qui y sera consacré. Certainement mon côté intuitif de type O. 😉

  10. Sibylle

    « Vous trouvez honteux que les jeunes japonais ne sachent plus écrire leurs kanjis sans clavier. »
    Honteux? Allo Tarzan, descends de ton bananier! Celui qui a écrit ça s’est fortement monté le bourrichon.. ><'

    "Vous faites du tourisme à l’étranger dans les bus pour Japonais."
    Bah oui, normal quoi XD

    "Vous ne lisez plus de livres en public sans avoir votre couverture en papier qui cache le titre."
    Moi qui aime m'amuser à déchiffrer le titre des livres que lisent mes compagnons de trajet (petite curieuse que je suis :D), je vais être déçue ^^

    Mais par contre pour le coup de se mettre à droite dans les escalators, c'est la même chose en France.. pas compris sur ce coup!

    Sinon tu as de très beaux sourcils : )
    (quoi? je perds toujours dans ma bataille contre les miens ^.^)

  11. céline

    Quand je clique sur ton blog et que je vois un nouvel article, j’en pleure presque de joie! ^^ J’adore tes articles.

    J’en suis à 16, c’est nul, mais je n’ai jamais vécu au Japon, juste restée pour les vacances.
    Don Quijote c’est terrible, je la chante parfois. Mon mari (je sais pas si c’est le cas de tous les japonais) chante souvent ces chansons de magasins. Il le fait souvent pour « Gifi des idées de génie », « J’aime j’aime j’aime GEMO »…. un peu la honte en public….

  12. céline

    ah et pour ton patron, je compatis, je vis la même chose, maintenant il s’est installé dans la même pièce que moi… Un pur bonheur, surtout quand je n’ai rien à faire. Mais le top, c’est son odeur (fétide dès le petit matin) et ses tics nerveux. Si je savais dessiner des petits personnages, j’en ferais une BD. J’ai même compilé ses perles dans un petit carnet secret.

  13. Claire >> Dis donc Claire, apres tout ce temps tu n’as toujours pas retenu le concept du tatemae ? x) C’est pas parce qu’on te fait pas la remarque et qu’on continue de te regarder comme si de rien n’etait que ca les derange pas du tout quand tu te mouches, x)
    Ca repugne peut etre pas tout le monde, mais meme s’ils ne disent rien, ca leur deplait bien souvent quand meme.
    Score honorable, encore un an ou deux et on t’aura perdu pour de bon !
    Sinon j’ai deja mange de la soupe au mais et j’adore ca, c’est en canette que j’ai pas teste.

    Joranne >> Beaucoup apprecie la Coree et evidemment je me suis petee le bide ! Les hotteok j’ai developpe une addiction a ceux a la cannelle l’an dernier, c’est vraiment trop bon.
    Et oui, le riz on devient vite pointilleux. Pareil j’ai du mal avec le riz long maintenant, je lave le mien jusqu’a ce que l’eau soit claire avant de le cuir etc etc…
    Attention, le combo V (pres de la bouche) + duckface existe aussi…

    Edith >> Le natto c’est des haricots de soja fermentes, ca pue et c’est gluant (et degueulasse)
    http://wabi-sabi.wifeo.com/images/natto1.jpg

    Cha’Lumeau >> Blague a part, un blogueur a repris ce questionnaire sur son blog et me l’a envoye… Et bien il avait deja pris un voyage dans un bus de tourisme japonais ! Comme quoi…
    Mais apparemment il avait trouve ca grotesque, il n’est peut etre pas encore perdu.
    Et oui, il y a bien plus de 101 signes qui montrent qu’on est la depuis trop longtemps, j’ai beaucoup d’autres habitudes, manie d’ici.

    Pauline >> Merci de m’avoir prevenue, ton commentaire etait limite prophetique. On a effectivement bouffe du matin au soir, c’etait impressionnant…

    Florie >> Ca m’a autant surprise que fait plaisir de te voir sur ces pages ! En effet le temps passe bien vite… Six ans plus tard avoir toujours quelques habitudes c’est fort !
    Comme quoi le Japon s’empare un peu de nous pour la vie quelque part, qu’on y reste ou non.
    J’espere que tu vas bien et que ta vie post-Japon/licence de Japonais te rend heureuse.

    Tam >> Oui le V de la victoire est un tic qui vient tres facilement et surtout est un peu pratique quand on deteste se faire prendre en photo et qu’on ne sait pas quelle pose adopter.
    Idem, je digere pas tres bien le kare, on est pas trop copain. J’en mange extremement rarement.

    Mimi >> Je trouve aussi que determiner une personnalite par son groupe sanguin ridicule et je n’y crois pas vraiment, mais ca me fait sourire.
    Merci pour le Yukata !
    Et l’article sur la Coree devrait etre en ligne ce soir !

    Sybille >> Honteux est un mot un peu fort, mais c’est vrai que c’est dommage que les gens sachent de moins en moins ecrire a la main. Apres ce sont les moyens de communications actuels qui veulent ca, quand on ecrit tout le temps au clavier, on perd ses reflexes d’ordre des traits et des cles, et on s’embrouille. Je fais partie des victimes…
    Sinon pour les escalators, c’est le cas pour Paris, mais en province beaucoup moins. Personnellement dans ma ville, personne ne se range sur le cote.
    Et merci pour mes sourcils, c’est bien la premiere fois qu’on me le dit !

    Celine >> Ben dis donc, ca me fait bien plaisir ce que tu me dis ! Car l’air de rien, ca prend du temps de pavifier !
    16 en ayant jamais vecu au Japon je trouve ca beau moi !!
    Bon courage pour ton patron aussi 😉

  14. Claire

    Ah si si ! Que les japonais me disent rien me choque pas mais que Masaya ou Yasu ne m’ai jamais rien dit alors qu’aucun des deux n’a la langue dans sa poche (et Yasu étant très à cheval sur les politesse… mais aussi atteint de la même maladie que moi donc fort compréhensif, je m’attentais à ce qu’il me donne des conseils pour pas le faire n’importe ou mais même pas !)
    D’ailleurs Pauline a eu le même phénomène en corée, Sangsoo lui avait toujours dis qu’on se mouchait pas en corée et quand elle s’est retournée pour le faire on lui a dit « bah quoi ? on se mouche pas en public en France ? » XD

  15. J’ai pleuré de rire en voyant ton pull décalqué au milieu du nez! Pouvais plus m’arrêter!
    Tu sais que tu as donné le « virus » du grain de riz à Alexandre? Il a même fait la morale à Alicia et lui a montré la photo du petit papi vu vers le mont Fuji, en lui expliquant qu’il s’était cassé le dos à force de ramasser les grains de riz, alors qu’il fallait pas gâcher.
    Quant à moi 9 jours au Japon ont suffit à me refiler l’habitude de faire le V sur les photos è_é pauvre de moi. Et aussi de me ranger sur le côté dans les escalators ^^

  16. PS: du coup j’ai regardé quelques Franponais sur le net. 😀 Il y a de quoi rire là aussi. Même si j’ai eu la chance de voir de mes propres vu la Résidence Belle Pine de Honmoku ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *