Pays de la Guimauve et Chamallows

Dieu qu’il est dur de trouver le temps et l’énergie de bloguer !
Je sais que mes plus grands fans sont restés des jours sans boire ni manger, scotchés sur cette page rose guimauve enchanteresse en attendant un signe de vie de ma part, mais ma foi, j’étais occupée…
Isogashii, pour ceux qui se souviennent de mon article de l’an dernier sur la secte des Isogashii (la pire de toutes les sectes faisant rage au Japon, pire que Nichiren et tout le tralala.)

Et pour ceux qui oseraient se plaindre du rythme longuet de mes gribouilles, sachez que je vous écris avec seulement la moitié d’un doigt et qu’à chaque coup de clavier je souffre autant que Jesus sur sa croix et que seule ma dévotion envers vous m’oblige à faire face à l’agonie pour vous pondre un texte long et sans intérêt, alors respect.

De quoi vais-je vous parler aujourd’hui ?

Et bien je vais vous parler des sorties qu’on a fait avec l’école et ce sera d’ailleurs mon dernier post concernant ma vie d’étudiante. C’est que mine de rien j’ai un an de vie à vous raconter, en plus de ce qui se passe maintenant, donc si je m’amuse à écrire 4 articles de 10 pages chacun sur rien du tout, on va pas aller bien vite.

Dans un des posts précédants, j’avais bien précisé que ce genre d’école n’étaient pas données (du tout…). En conséquences de quoi, l’école a de l’argent et nous propose régulièrement des sorties, gratuites ou à prix symboliques.

Je vous épargnerai les visites en entreprise avec la Business Class car rien de bien drôle à se mettre sous la dent.
Juste je préciserai pour ceux qui sont au Japon (ou ont l’intention de venir) et que ça pourrait intéresser que j’y ai découvert le principe du kengaku. Soit venir sur place dans une entreprise ou une usine pour voir son fonctionnement.
Un peu comme en colonie de vacances à la ferme où ces fourbes de monos cherchaient à nous asphyxier en ne trouvant rien de mieux à faire que nous déporter dans une usine à fromage où l’odeur vous donne la vague impression d’être transformé en liliputien égaré  fin fond de la vieille charantaise de tonton Bernard.
A part qu’au Japon, ce genre de visite est courant, généralement gratuit, et qu’ils existent de nombreuses entreprises proposant des parcours et activités dans leur locaux pour montrer comment ça marche.
Tapez 見学 sur google est ton ami, et vous aurez même des sites référant toutes les entreprises proposant des kengaku et le contenu du programme, sachant qu’on peut très bien y aller seul et pas forcément dans le cadre d’une classe.
Et il y’en a pour tous les goûts, de la NHK (chaîne de télé), aux usines de chocolat vous proposant de passer d’une taille 38 à 42 en quelques dégustations et cadeaux chocolatés en fin de visite.
Après nombreuses hésitations entre ceux qui voulaient faire le Kengaku de Kirin pour se saouler à la bière, et ceux qui voulaient s’empiffrer de chocolat (bien sur que non j’en faisais pas partie è_é), on a finit par choisir Asahi Shimbun (oui rien à voir…) qui est un des quotidiens japonais les plus célèbres.
Visite très sympa, où – pour l’anecdote – j’ai notamment appris qu’avant l’apparition de l’email et autre bonheurs du monde moderne, le moyen des reporters pour envoyer leurs articles le plus rapidement possible au QG était de les envoyer… par pigeon. \o/
Et vous voulez arrêter le nucléaire hein ? 😀
En plus d’être gratuite et intéressante, le kengaku de l’Asahi Shimbun offre tout plein de cadeaux à la fin, dont une photo de groupe prise de vous qui sera imprimée à la Une d’une « édition spéciale » du journal gracieusement offerte, des stylos, des pins et tout pleins d’autres trucs inutiles mais qu’à partir du moment où c’est gratuit ça fait toujours plaisir. Et enfin votre nom le lendemain dans le journal pour dire que vous êtes venus chez eux. Un moyen de faire de la pub pour leur Kengaku et vous de vous gonfler l’ego en voyant votre nom dans un coin riquiqui du quotidien que personne ne lira.

Outre ce genre de sorties type collégiens, l’école proposait aussi plusieurs fêtes selon la saison comme une Christmas Party à Noël, un barbecue au Printemps, Disneyland en été etc.
Et enfin les sorties culturelles, genre le match de sumo que je suis allée voir et sur lequel je vous ai écrit un magnifique article l’an dernier, ou encore d’autres sorties avec des maîtres de thé pour participer à une vraie cérémonie.
Sortie que je me suis fais une JOIE de refuser, vu mes genoux de vieille sexagénaire bourrée de rhumatisme : passer des heures sur les genoux à pleurer ma misère en regardant un vieux en robe faire mousser du thé vert… non merci, même pas pour les petits gâteaux.
Par contre j’ai participé à d’autres activité moins select où j’ai appris à faire le thé (et donc le faire mousser :D) moi-même, et ce debout sans ruiner mes rotules, ce qui était tout aussi bien.

Enfin, l’école est en partenariat avec l’université de Keio située à deux pas qui, optionnellement, est une des universités les mieux côtées du Japon donc avec tout plein d’étudiants censés être très intelligents ou très riches ou les deux.
Mais pour en avoir côtoyé quelques uns, je dirai que c’est aussi pas mal de bons gros trous du cul, comme dans toutes les universités du monde, côtée ou pas.
Dans cette université il y’avait un « cercle » (soit un club d’étudiant) de rencontres avec des étrangers, et le chef de ce cercle venait donc régulièrement dans notre école pour proposer des sorties.
En un an, une multitude de sorties ont été proposées mais… croyez moi ou non je n’ai pas participé une seule fois.
Soit c’était des choses que j’avais déjà fait 1000 fois (comme le Grand Bouddha de Kamakura et autres), soit des choses que j’aurais vraiment voulu faire mais qui n’étaient pas du tout dans mes moyens (200 à 300 euros la sortie pour un petit voyage d’une journée… quand on s’appelle Cosette c’est pas trop possible, et quand on s’appelle Sonia non plus d’ailleurs), soit c’était un jour où je pouvais pas car j’avais déjà autre chose de prévu.
Donc c’est bien regrettable de ne pas avoir profité une seule fois des moyens que mettait l’école pour nous mettre en contact avec des Japonais, mais comme finalement le chef du cercle en question n’était qu’un fumier (et vous saurez pourquoi dans le prochain post) , ça ne me perturbe pas plus que ça.
Et de toutes façons je ne les avais pas attendu pour visiter le plus important ou copiner avec l’autochtone.

Je vous avais promis des photos et donc je vais tenir parole avec tout d’abord les photos du barbecue de printemps qui a lieu à la fin du mois d’avril de l’an dernier. La rentrée ayant principalement lieu en avril, c’est l’occasion de mieux connaître sa classe et de partager une première journée ensembles et créer des affinités.
Toutes les classes participent en même temps, mais le barbecue à lieu dans un parc où sont disposés une dizaines de foyers où chaque classe possède son propre foyer pour faire son barbec. Evidemment, on est pas OBLIGE de rester avec sa classe et rien ne nous empêche d’aller espionner la classe d’à côté pour leur subtiliser deux ou trois saucisses en sifflotant l’air de rien, mais la plupart des préparations se fait avec notre propre tribue.
L’école se charge d’acheter la viande et des boissons, puis nous donne un budget pour qu’on aille tous faire les courses ensembles et s’acheter ce qu’on veut à côté.
Légumes, gateaux, bonbons etc.
Et ce sont les élèves qui cuisinent…
Oui alors qui me connaît, sait que dans ces moments là je préfère me faire toute petite du haut de mon mètre soixante-quinze, car moi et la cuisine… ha ha ha…

Et c’est là qu’on comprend que l’école en a dans les caisses… car quand on sait qu’un steak coute ici près de 10 euros et quand on voit la tonne de bidoche qu’ils avaient prévus… 
C’est bien simple, sur plus de 200 étudiants, pas mal sont rentrés avec du rab pour chez eux.

Et pareil niveau boisson, on sait qu’on est au Japon : un peu de coca, un peu de thé, un peu d’eau… et des caisses et des caisses de bières.
Ca m’avait déjà étonnée à Osaka, mais le concept de se pignouser avec ses profs me surprendra toujours.

Je ne m’étendrai pas en long et en large sur cette journée comme j’ai l’habitude de le faire, car c’était ma foi une journée bien agréable mais sans rebondissement ou niaiserie titillant mon esprit critique et railleur.
Je retiendrai cependant de cette journée deux choses.
C’est Kim qui a fait la cuisine et nous a fait une spécialité coréenne : le chijimi, une sorte de crêpe aux légumes à tremper dans une sauce à se rouler parterre.
J’ai pu ainsi découvrir que la cuisine coréenne pouvait offrir autre chose que des mets qui vous arrachent la gueule et vous collent sur le trône pour refaire le papier peint des toilettes. (Oui je suis une militante de la cuisine non épicée, et alors ?)
Bref, le chijimi ça rox sa grand-maman et m’a réconciliée avec la cuisine coréenne avec qui j’étais gravement fâchée depuis le jour où on a tenté de m’assassiner au Kimchi, un soir d’hiver 2004.
Donc comme ça, le jour où je prends ce foutu avion pour Séoul, je saurai que je pourrai survivre sans mettre le feu à mon gosier et transformer mon anus en Vesuve.

La deuxième chose que je retiendrai et que je me dois de partager, est que l’Homme Blanc à bien du retard en matière de barbecue.
En effet, nos amis jaunes nous avait caché un secret… ces filous se le gardaient rien que pour eux et j’ai du m’infiltrer jusqu’au Japon à braver tremblements de terre, tsunami et autres radiations pour le découvrir : en dessert, des chamallows en barbecue viendront vous ravir le palais, au point de pouvoir  dégommer le paquet entier en moins de 5minutes à vous tout seul…
Non sérieux, je ne sais pas si vous aviez déjà testé et que j’étais la seule ignorante à n’avoir jamais vu ça (ouais bah j’ai pas de BTS barbecue moi donc ça va hein, j’ai passé toute ma vie en HLM sans jardin donc je suis restée niveau CM2 sur le sujet), mais cette découverte fut aussi merveilleuse que dangereuse. Apparemment au Japon et en Chine c’est normal, il ne se passe pas un barbecue sans finir sur cette touche sucrée.
Moi on m’a toujours arrêtée aux merguez, pauvre enfance que j’ai eu…*musique tragique de blockbuster américain*
Bref, enfilez un ou deux chamallow au bout d’un baton, maintenez près des braises… Vous obtiendrai un contour caramélisé et croustillant, pour un intérieur fondu comme une douce crème…*___*
Pfiou…
Mais ferme donc ta grande gueule Sonia des fois… (oui je suis de nouveau au régime).

Bon voilà pour ces deux découvertes culinaires qui ont changé ma vie, je vous laisse découvrir le reste en photos avec ce petit slideshow.

Bon ensuite, parlons de la sortie à Disneyland.
DIIIIIIISSSSNEYYYYYYYYYYYYYYYYYY !!!!!!!! \o/
Pas besoin de regarder plus loin que le design du site pour comprendre l’enchantement que je peux ressentir à l’évocation de cette pompe à fric mondiale déguisée en souris.
Disney, vous pourrez m’en dire tout le mal que vous voudrez, c’est sacré et ça changera pas è_é.
Alors Disneyland… <3

Bon alors après je ne suis pas comme les Japonais voyez.
J’ai eu vite fait de repérer les fans de disney Japonais, et de constater qu’on est pas faits du même bois.
Ils n’aiment pas Disney, ils aiment disneyland et Minnie parce qu’elle est mignonne.
Point barre.
En règle générale ils n’ont pas vu les dessins animés, ne connaissent pas les chansons (han les faux fans è_é), et n’aiment les personnages que parce qu’ils les trouvent mignons ou admirent la robe mais n’en savent rarement plus…
Et à chaque fois que je rencontrais quelqu’un qui s’autodéclarait fan invétéré de Disney, c’était pour me raconter avec fierté qu’il avait un pass Disneyland pour y aller tous les week ends.
Et on m’a pas fait le plan qu’une fois, tous les « fans de Disney » que j’ai rencontré étaient juste des fans du parc qui s’abrutissaient à y aller 50 fois par an…
Bref, je suis sure que vous vous en tamponnez complètement, mais en tant qu’admiratrice du monde de Mickey, ça me révolte ! Rien que ça !
Et pire quand on me sort que finalement je suis pas une vraie fan car je vais pas à Disneyland si souvent que ça…

Bref je vois pas trop l’intérêt d’aller se lasser à faire 50000 fois les mêmes attractions sans même connaître les œuvres originales juste pour voir une parade avec deux chars différents selon la saison.
M’enfin.

Pas qu’il faille forcément avoir vu l’intégrale des dessins animés pour apprécier le parc, mais de là à y aller tous les week-end ou même tous les mois, franchement je suis pas sure de voir l’intérêt.
Et je me dis que même moi si j’y allais tout le temps, ça deviendrait normal et la magie s’estomperait.
Bref, voilà pour le petit coup de gueule dont tout le monde se fout mais qui me tenait à cœur è_é

Et donc, voilà plus de trois ans que je n’avais pas mis les pieds au Pays du Rêve (55€ le rêve quand même…).
La dernière fois que j’y étais allée, je m’étais fait la charmante réflexion que, que ce soit à Paris ou Tokyo, j’étais toujours allée à Disneyland entre amis mais jamais en amoureux alors que nos amis japinois eux n’y allaient qu’en couple.
Je m’étais donc fait le challenge que la prochaine fois que j’irais visiter la souris, ce serait en charmante compagnie.

…Chimères !
En y repensant, j’ai quand même une vague tendance à me surrestimer d’un point de vue sentimental… Les Japonais à part pour me proposer un Love Hotel, ils sont rarement enthousiastes.
Autant y aller avec un de ces polochons en forme de torse qu’ils vendent à 2000 yens, ça ira plus vite. 

Et nous voici donc en Juillet, ça fait 7 mois que je suis au Japon, ça fait trois ans et demi que j’ai pas foutu les pieds à Disneyland alors que j’habite à 30min du parc.
Et v’la ti pas que l’école nous propose d’y aller.

Oh ouais mais non c’est la loose d’y aller avec l’école, je suis censée y aller en amoureuse avec miyavi moi ! 
En plus j’ai pas de potes, que des Chinois qui m’ignorent !
Non non non. Pas moyen que je renonce à mon challenge de rendez vous galant à Disneyland pour y aller en loose avec ma classe comme une collégienne ! Je refuse !

L’école propose l’entrée à 8 euros au lieu de 55.

Ah…
Bah si tu me prends par les sentiments alors…

Non sérieux à ce prix là, c’est trop con de refuser.
La sortie est prévue dans le parc Disneyland Sea en plus.
En France on a Disneyland et Disney Studio, au Japon pas de Disney Studio mais Disneyland Sea, qui comme son nom l’indique est sur le thème de la mer.
On y retrouve 7 mondes où on retrouve le thème de l’eau ou de la mer (La petite Sirène, 20000 lieues sous les mers etc) reliés les uns au autres.
On dit ce parc plus « adultes », dû aux décors un peu moins roses bonbons et au fait que c’est le seul parc où ils vendent de l’alcool (un Japonais sans bière n’est plus Japonais).
Et il est particulièrement agréable d’y aller en été dans la mesure où au Japon on crève de chaud et que le parc propose pas mal d’attraction avec de l’eau et courants d’air.
Bref, y aller à mi-juillet quand on sue des litres à ne rien faire me paraissait tout indiqué.

Et puis finalement… peut être que ça me permettrait de créer plus de liens avec les autres élèves puisque ça restait quand même point mort niveau amitiés profondes et sincères.
Encore une fois c’était me surestimer, mais sur le moment, âme pure et naïve, j’y croyais.

On a rendez vous à 9h30 devant l’entrée de Disney Sea pour qu’ils nous distribuent nos tickets, après c’est quartier libre, chacun fait ce qu’il veut.
J’avais déjà perdu le contact avec Sumaï mais elle m’appelle à 9h50 pour me dire qu’elle ne voit toujours personne… En effet, elle s’est plantée et n’est même pas descendue à la gare de Disney… O_o
Son côté à l’ouest m’étonnera toujours, d’autant plus que pour être plus à côté de la plaque que moi-même au quotidien, faut quand même déjà du niveau de compet’.

Aru retrouve ses supers copines des autres classes et disparaît avec elles dans la foule.
Kim est rentré en Corée depuis Juin ainsi que Nen (alias Nattapon :D) en thaïlande, le Gang des Coréennes est inséparable et ne se mélange pas trop pendant les sorties…
Je me demande bien avec qui je vais passer cette journée quand Mandy, une taiwanaise qui avait incorporée la Business Class dix jours plus tôt vient s’accrocher à mon bras pour qu’on prenne des photos ensembles en tant que nouvelles meilleures amies du monde (ah bon ?) et passer la journée en super copines.
OK, c’est vendu.

Mandy je ne vous en ai pas parlé dans le post précédant parce que finalement je n’ai jamais bien compris ce qu’elle me voulait.
Je crois (et je vais pas être très sympa) que c’était le genre de petite fille gâtée qui voulait exhiber sa super copine européenne comme un accessoire de luxe et point final. Elle s’est accrochée à moi pendant trois mois quand l’humeur l’en prenait et sans rien savoir de moi ou de ce que j’aimais. Ni quand elle a commencé à me prendre pour sa moitié, ni quand elle a finit par rentrer à Taiwan quelques mois plus tard.
Ce genre d’amitié éphémère et superficielle que j’ai vécu un million de fois ici, ou on ne cherche pas à savoir qui je suis mais qu’on se doit de côtoyer juste parce que je suis française et donc que j’ai les yeux rond, le nez haut et que je viens du pays de Louis Vuitton et de Chanel.
J’aurais aimer lui préciser que la France est aussi à l’origine de tragédies culturelles comme les comédies musicales de Kamel Ouali ou encore la Tektonik, et que je n’ai même jamais acheté un truc Louis Vuitton de ma vie, mais dans ma grande clémence, j’ai préféré ne pas briser le rêve d’élégance de cette pauvre enfant.
Bref, je vais sombrer dans la méchanceté, mais je crois que je exècre ce genre de fille en vérité.
Sous peine que je suis française, on me case dans la catégorie d’amies à avoir pour briller en société, car la France c’est la mode, c’est Versailles et un bisou d’amoureux sous la Tour Eiffel. Peu importe qui je suis au final, j’ai la nationalité des VIP.
Et le jour où on se rend compte que je n’ai pas un seul vêtement de marque, que je n’écoute que du rock, que j’aime les piercings et les tatouages, pratique l’humour noir, et préfère une soirée à jouer à des jeux merdiques comme action ou vérité bourrée plutôt que faire les dernières boutiques prout prout de Ginza… et bien on se dit que finalement je ne suis pas si amusante que ça et on s’en va.
Et ça me surgave car on m’a déjà fait le coup un nombre incalculable de fois, donc je pense qu’il serait temps de dire à ses fillettes en mal de bourgeoisie que je ne suis pas Marie Antoinette, qui de toute façon était même pas française.

Et donc bref, Mandy faisait partie de ce genre de petites demoiselles modèles et maniérées cherchant à se marier à un riche docteur ou avocat pour faire les boutiques sans en branler une, parlant d’une petite voix douce et mielleuse pour promettre mille et une sorties en meilleure amies alors que vous vous connaissez à peine et qui se termineront en mille et un vents car aucune promesse de sortie ne sera jamais tenue.
Et ce jusqu’à la fin, elle a réussi à me mettre un vent à une promesse de sortie au restaurant pour se dire au revoir avant qu’elle rentre à Taiwan, ce que je trouve fortiche et prouve la profondeur de la relation.

Quel charmant tableau je vous dresse tiens.
Je ne suis pas bien aimable avec la belle, surtout qu’elle ne m’a finalement jamais rien fait de mal si ce n’est ne pas tenir tous les rendez vous qu’on s’était promis et m’accaparer selon son humeur.
Bref si ce n’est une incompatibilité de personnalité, ce n’était pas quelqu’un de méchant en soi. Juste superficielle.
Et moi j’ai un problème avec les relations superficielle, quand je côtoie quelqu’un, j’aime que ce soit sincère. Je m’en fous qu’on se connaisse depuis 5minutes ou 10 ans, tant que la relation est chaleureuse et honnête. Avec elle ce n’était pas le cas.
Donc je la taillade ici, vilaine que je suis.

Mais ce jour là à Disneyland, elle venait d’arriver et m’harponnait tout sourire, alors j’avais bon espoir. Malgré mon côté cynique et critique je pense quand même être quelqu’un d’ouvert et facile à copiner (pour peu que ce soit sincère donc).

On part donc bras dessus bras dessous, s’enfoncent dans le parc et la première chose qu’elle me dit c’est « Je veux faire la Tour de la Terreur !!!! ».

Ah…

La Tour de la Terreur, je l’avais faite la dernière fois que j’étais venue à disneyland, 3 ans et demi plus tôt à l’époque où elle n’existait pas encore à Paris (d’ailleurs je n’ai pas fait celui de Paris mais apparemment l’histoire et le déroulement sont différents).
A savoir que quand j’y étais entrée la première fois, je ne m’étais pas fatiguée à lire les pancartes en Japonais et n’avait aucune idée du genre de manège que c’était, sinon je me serais abstenue. J’ai eu l’angoisse de ma vie et pleuré tout ce que j’ai pu. (han la chochotte)

Non je ne suis pas très manège à sensation, on ne peut rien vous cacher.
Enfin en fait c’est bizarre, car je l’étais. A 17-18 ans on me faisait monter dans n’importe quel manège et j’en ressortais toute fière de ma petite personne comme si j’avais sauvé l’Amérique du 11 septembre. Mais alors maintenant j’en mène pas large du tout…
Outre le fait que j’ai vieilli (dieu que ce verbe est moche), ça vient du fait qu’il y’a quelques années, j’ai fais une montagne russe Japonaise qui m’a foutu la trouille de ma vie qui a frolé le malaise et que j’en garde un très mauvais souvenir.
Et depuis je suis un peu traumatisée et je suis de moins en moins à l’aise avec les manèges à sensations fortes.

Enfin là j’émets un bémol.
A sensations fortes, AU JAPON.
Car il y’a nettement une différence de level entre les parcs d’attractions japonais et français, je sais pas si les Japonais se donnent comme challenge de réussir à exprimer une émotion humaine et donc inventent des manèges de psychopathes pour se lâcher, mais le fait est que nos manèges d’adulte à côté ressemblent étrangement à un petit train pour moins de 6 ans.

Bref je m’égare, tout ça pour dire que je suis une vieille bique qui mouille son froc à la vue d’une descente un peu pentue.
Mais apparemment, elle c’était son trip les manèges à sensation.
*soupir*
Après je suis bonne pâte, je sais que quand on est que deux et que votre binôme n’est pas dans le même délire que vous, c’est frustrant et vous sabote un peu la journée. Et une journée sabotée au Pays des guimauves, c’est interdit par ma religion : à Disneyland on doit s’amuser.
Donc puisque je l’avais déjà fait une fois, même si j’en gardais pas un super souvenir, j’allais bien survivre une deuxième et ne pas lui gacher le plaisir de tester l’ascenseur infernal.

A contre cœur, je m’enfile donc dans la queue et là elle retrouve des amis d’une autre classe. Elle me propose de les rejoindre et de passer le reste de la journée avec eux. Bah si ça peut me donner l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, oui bien sur pourquoi pas !

Grossière erreur.
Très grossière.

Car toute cette bande d’une dizaine de joyeux lurons n’étaient autre que des Chinois et des Taiwanais.
Et à partir de là, ils ont fait ce qu’ils savaient faire le mieux : ne parler qu’en Chinois et ignorer superbement ma présence.
Mais à ce stade, s’en est une insulte à mon statut d’être humain. Vraiment.
J’aurais été un rouleau de papier peint je dis pas, mais en tant que personne ça dépassait et de loin toutes les limites vers l’impolitesse.
C’est-à-dire que toutes les discussions et décisions se sont faites en Chinois et que quand je demandais ce qui se décidait pour la suite, on me répondait « Oh, laisse tomber » d’un air ennuyé…
Heu non mais si je vous emmerde, vous pouvez le dire aussi ?
Ainsi, après 15min d’attente dans la queue pour la Tour de la Terreur à les écouter tching tchonguer et en regrettant amèrement encore une fois de ne pas avoir pris le chinois plus au sérieux pendant ma licence, je vois tout le monde qui rebrousse chemin, passe les barrières et sort de la queue.
Et moi comme une empotée « Baah, qu’est ce qui se passe ? ».
– T’occupe, viens !

Ok…
Heureusement que j’ai un minimum de jugeote et qu’en les voyant se ruer sur les fast past j’ai compris qu’ils jugeaient seulement que l’attente était trop longue et donc qu’il valait mieux prendre des tickets pour passer prioritaire dans l’après midi plutôt que de tuer la matinée à faire la queue.
Mais passer la journée à déduire ce qui se passe en fonction des actions de vos compagnons parce qu’ils refusent de vous traduire alors qu’à la base, on parle tous japonais couramment, c’est juste aberrant. On aurait été en Chine, je dis pas, mais on reste au Japon l)…

Deuxième chose qui m’a saoulée, c’est qu’être une dizaine dans un parc d’attraction ça peut paraître fun… mais en fait non.
Surtout quand on est avec des asiatiques où la culture veut qu’on n’ose pas forcément s’imposer.
Ainsi, ces jeunes gens ne voulaient pas perdre une heure à faire la queue pour un manège, par contre ça ne les perturbait d’en perdre une entre chaque attraction pour se dire « Alors qu’est ce qu’on fait ensuite ? »
– Bah je sais pas qu’est ce que vous voulez faire ?
– Bah je sais pas, toi tu veux faire quoi ?
– Bah ce que vous voulez…
– Ok, alors on fait quoi ?
– Ben on a qu’à fumer en attendant de décider.
Non sérieux, impressionnant.
D’ailleurs à force que cette scène ahurissante se répète inlassablement (et qu’ils entretiennent leur cancer avec dévotion avec je ne sais combien de pause clope le temps de décider), j’en venais à comprendre le chinois, c’est dire.
Sa Majesté Kan est venu nous rejoindre dans la matinée. Bien lui en a pris, il n’a pas été mieux traité que moi et s’est vu exclu de chaque conversation de groupe. Mais lui se laisse pas abattre et n’a pas arrêté de leur demander de passer en Japonais ; moi je me fatigue plus vite, au bout de dix fois ça ne m’amuse plus de réclamer les sous titres.

Et honnêtement, sortir avec des Français et des Japonais et ne pas s’empêcher de parler un peu en Français avec ses compatriotes, on l’a tous déjà fait. Mais à partir du moment où on a une langue en commun, la moindre des choses est de traduire les apartés, et de ne parler qu’en Japonais pour les conversations en groupe.
Apparemment cette logique est moins évidente pour d’autres, tant pis.

Enfin ce qui est triste c’est que généralement dans les longues demi heure d’attente à Disneyland, le plus cool c’est de raconter des conneries avec ses amis pour passer le temps. Mais là, vu que je n’étais pas digne de conversation, il a fallu patienter à chaque fois en silence, dans un brouillard auditif absolu.
Jusqu’au moment ou en faisant la queue, les voix sont montées, deux filles sont devenues hystériques et sont sorties de la queue en boudant pour s’en aller. Mandy a aussi abandonné la voix fluette et mielleuse pour cracher un peu de venin puis se tourner vers moi pour leur tourner le dos (oui car avant, c’était à moi qu’elle tournait le dos, évidemment).
Silence général.
Moi : Heu… il se passe quoi ?
Elle : Oh ça ne te regarde pas, laisse tomber. J’ai plus envie de parler à qui que ce soit de toute façon.

J’ai hésité une seconde à sortir mon iPod et retrouver un peu de sociabilité avec mes chanteurs préférés. Mais ces empereurs de la mauvaise foi auraient pu me taxer d’associable par-dessus le marché…

Après cet incident, on a pas eu droit à l’éternel débat pour savoir ce qu’on faisait ensuite, ils ont décidé d’apaiser les esprits et d’aller manger. Enfin c’est ce que j’ai conclu puisque on s’est retrouvé dans un endroit où manger.
Les garçons se sont dépêché de commander avant tout le monde (galanterie quand tu nous tiens) et se poser à une table ou personne d’autres ne pourrait s’asseoir (de vrais gentlemen que je vous dis).
Pour ma part je prend du poulet frit avec un peu de riz et une tarte aux pommes.
Je me retourne, la moitié des filles avaient pris une petite coupe de fruit, les autres une salade.
Qu’elles n’ont pas mangé en entier encore en plus.

Ah oui, j’avais oublié qu’en Asie il convient généralement d’être anorexique pour être féminine.
Elles regardent mon assiette « Dis donc, qu’est ce que tu peux manger ! Tu manques pas d’appétit », « Oh oui, dis donc, moi je pourrais pas tu as même pris un dessert… en plus le sucré c’est écoeurant ».
On daigne m’adresser la parole dans une langue que je pratique, mais pour me faire passer pour Pantagruel, super.
– Je suis au régime quasiment toute l’année, je peux bien manger normalement à disneyland non.
– Oui tu as raison, moi je suis bien trop grosse je peux pas me permettre même pour une journée.
Les autres acquiècent, évoquant leurs kilos en trop à perdre à tout prix.
Et là je regarde ces espèces de pétasses pesant 50kgs toutes mouillées s’éplorer sur leurs bourrelets fictifs, et l’ancienne obèse que je suis a bien envie de leur faire bouffer leur assiette, histoire qu’elles la ferment d’une part, et qu’elles ingurgitent quelque chose d’autre part.
Déjà les filles taillées comme un cintre qui se croient grosses, ça me gave, mais en plus m’envoyer des piques gratuits alors que je mange normalement (je veux dire j’aurais pris trois cheeseburger, une pizza et un banana split je dis pas, et encore ce que je mange ne regarde que moi).
Bref, de bonnes grosses baffes qui se perdent si vous voulez mon avis.
Après je ne cache pas que le poids est un sujet sensible qui me mettra très facilement mal à l’aise, mais je pense en toute objectivité qu’elles restent des  poufettes finies.

Puis vint le coup de grâce.
Alors que je prenais sur moi tout en me demandant comment une journée à Disneyland pouvait s’avérer aussi éprouvante, est arrivé ce qui m’a décidé à me tirer de là.
Voilà qu’après avoir mangé (picoré ?) leur repas de midi on en revenait à l’éternel débat de qu’est-ce qu’on fait ensuite tout en fumant à 1599ème clope de la journée.
Et voyez jusque là on s’était fait tous les trucs « adultes », que les manèges qui secouent et qui font peur, rien d’autre. Aucun monde plus fantaisiste, aucune attraction plus simple ou rigolote, aucun show, sans parler de s’acheter des conneries disney car s’acheter des oreilles de Mickey c’est vraiment trop la honte.

Mes pauvres enfants, j’ai déjà porté une tête de cheval dans un restaurant et un bonnet en forme de boulette de riz dans un magasin, alors des oreilles de Mickey à Disneyland pour moi c’est la base hein les cocos…

Et donc outre le fait qu’ils n’étaient absolument pas dans un délire de déconne qui est le mien, voilà qu’ils annoncent qu’ils ne savent pas quoi faire car « on a déjà tout fait » et que Disneyland c’est plus nuls qu’ils pensaient car y’a rien à faire…
Bah non. Loin de là, on a même pas vu la moitié du parc.
Je leur dit qu’on a pas fait le pays de la petite sirène, aladdin et tout plein d’autres attractions avec de l’eau.
Réponse générale : Non mais tu veux quand même pas qu’on y aille ? Y’a aucune sensation et on va finir mouillés. Et pis la petite sirène et compagnie, c’est pour les gamins, trop la honte d’y aller ! Ha ha ! Non nous on veut faire les trucs d’adultes, pas se payer l’affiche dans des trucs pour les mioches…

Et voilà.
Le lien fut rompu.
A cette seconde j’ai su que j’avais déjà assez perdu mon temps et que je ne resterais pas une seconde de plus avec eux.
Je suis pas venue à Disneyland pour faire la poseuse, si ils veulent passer pour des gens cools qui n’ont peur de rien ils ont qu’à aller se faire foutre à Fujikyu (parc d’attraction en dessous du Mt Fuji réputé pour ses manèges de « ouf ») et pas me pourrir ma journée.
D’autant plus, sachez sombres bouses, qu’il s’avère que la Petite Sirène est un de mes dessins animés préférés, qu’en France on a pas la chance d’avoir le château d’Atlantica dans le parc donc que je me dois d’en profiter et que d’abord vous feriez mieux de respecter un peu plus le roi Triton et son royaume car on est pas tous baraqué comme lui à 70 piges.

L’air niais et le fond rose étoile n’éclipse en rien les biceps… Tu ne dupe personne Triton, allez où est la dope ?

Donc je vois pas pourquoi je me casserais le bonbon à renoncer à ce qui m’éclate et me fait rêver pour une bande de blasés pas foutus de m’adresser la parole.

Bref, je leur annonce avec un chouya plus de diplomatie qu’on est manifestement pas dans le même trip, que moi les trucs pour les gamins ça me plaît et que j’ai envie de profiter de ma journée ici… et donc que je vais faire bande à part pour vacquer à mes propres délires.
Et là… c’est l’effroi.

Quoi ? Que ? Hein ?
Mais non enfin tu ne peux quand même pas passer la journée toute seule… ma pauvre !

Non non, pas ma pauvre ! Ma pauvre c’est d’être avec vous les mecs, vous me rendez folles à rester à hésiter trois quart d’heure sur ce qu’on doit faire, faire toujours les mêmes attractions parce qu’elles sont « in » et  me priver de toute communication car j’ai même pas droit à un minimum de traduction.
Pour moi être seule sera une délivrance, je vous assure.

Mandy de sa voix la plus douce :  Mais je vais être triste, c’est pas drôle si t’es pas là… T_T

J’adore ce genre de phrase complètement creuse et hypocrite. La fille ne m’a quasiment pas décroché un mot depuis des heures, limite ne s’assoit pas à côté de moi pendant les attractions et maintenant je suis indispensable ?
Ouais mais non chérie, Polochon et Sebastien ont besoin de moi pour danser la rumba sous l’océan et j’ai promis à Aladdin une virée en tapis volant, donc ça va pas être possible.

Après des adieux déchirants, je prends mon envol.
Enfin libre après un long désert d’ennui, je cours au premier oasis (une boutique), m’abreuver pour reprendre des forces vitales (m’acheter des oreilles de Minnie).
Voilà, j’ai dépensé 10 euros dans le truc le plus inutile qui soit, un serre-tête en fourrure en forme d’oreilles de Minnie avec des guirlandes au bout des oreilles en guise de boucles d’oreille.
Enfin !!!
ENFIN JE SUIS RIDICULE !!!! OUIIIIIIIIIIIIIII !!
Le ridicule ne tue pas et tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort, donc oui le ridicule me rend plus forte. CQFD
J’avais vraiment besoin d’une bonne dose bouffonnerie et de je m’en foutisme ! Enfin je me sens chez moi !!
Allez, je m’immortalise enfin libre !

Ridicule certes, mais en harmonie avec mon haut.

Je cours au Palais du Roi Triton (et me demande devant sa statue si son nom complet n’est pas Triton Schwarzenegger, parce que quand même, il est sacrément balèze le vieux) et me dandine sur les musiques du film.
Il y’a un petit espace en décor de fond marin pour les enfants avec des jets d’eaux qui apparaissent et éclaboussent. Moyenne d’âge… 3 à 6 ans. Parfait, voilà quelque chose de mon niveau tiens.

Ecoutez j’ai toujours été très friande de bataille d’eau, et les mioches ont jamais personne pour jouer avec eux, juste des parents blasés prisonniers sur un banc rêvant d’évasion, le plan du parc tatoué sur le cul à la Florence Foresti…
Donc voilà que je m’incruste au milieu de la marmaille pour leur mettre un peu d’eau dans la tronche.
La guerre est déclarée.

Alors que je m’amuse comme une petite folle avec mes nouveaux amis (…), mon téléphone sonne.
C’est Sumaï.
Je décroche, elle me demande où je suis.
Je lui répond le plus honnêtement du monde que je fais une bataille d’eau avec des mini humains qui tiennent à peine sur leur pattes.
Elle : Mais… t’es toute seule ?
Moi : Oui, les autres m’ont un peu saoulée et j’avais envie de profiter. Et toi ?
Elle : Moi aussi je suis toute seule… j’étais avec des gens de ma classe mais ils m’ignoraient et je m’ennuyais alors…

Ah bah tiens.
Elle me demande si elle peut me rejoindre car seule elle ne sait pas trop quoi faire.
Bien sur j’accepte, mais tout en lui disant que je viens de passer 4h de frustration intense donc j’ai envie de m’amuser et profiter, pas me prendre la tronche.
On est bien d’accord et elle me rejoins.
Je dois avouer que son côté excentrique a fait qu’on s’est bien entendu sur ce coup là, elle n’a pas cherché et s’est jetée tout de suite dans la bataille d’eau.

Une fois trempée elle me dit, presque honteuse, « Dis… je ne suis jamais montée sur un carroussel. Je voulais essayer tout à l’heure mais ceux avec qui j’étais avaient honte et se sont foutus de moi…. Tu veux pas essayer ? ».
…T’as frappé à la bonne porte petite.

Bref, on a fait plein d’attraction, à sensation ou juste à divertissement, vu des show en 3D, fait des bataille d’eaux, des attractions qui éclaboussent et en fin de journée on était complètement trempées, pleines de coup de soleil mais HILARES.
Et là on recroise mon groupe de la matiné, qui semble éberlué de la métamorphose.
Ah bah oui, quand on me traite en être humain et pas en animal de compagnie, je sais aussi sourire hein.

Je constate qu’ils ont eu l’air de passer le reste de la journée à se faire plus ou moins chier alors que finalement moi je me suis éclatée.
Ils proposent de passer le reste de la journée ensembles… Je dis que j’aimerais voir le show sur la mer et les feux d’artifices… Eux préfèrent refaire la Tour de la Terreur…
Et bien non les enfants, je vais aller matter ma parade et mon show sur l’eau bien tranquille, retournez dans votre ascenseur si ça vous chante.

Je suis allée voir le spectacle qui était bien sympa et on est parties vers la tombée de la nuit.
Je m’étais transformée en glace Vanille-Fraise et j’ai souffert pendant une semaine de mes coups de soleil. Cette journée m’a aussi fait renoncer définitivement à essayer d’établir un contact avec les autres élèves qui m’ignoraient en classe ce qui est assez triste en soi quand on est là pour faire des échanges interculturels. Mais au bout de 7 mois, il fallait bien admettre que c’était un échec et si j’avais même pas réussi à obtenir un minimum de contact a Disneyland, alors les échanges en classe ne changeraient surement pas.
Mais au final je suis plutôt contente de moi d’avoir pris le pas de les laisser tomber pour faire ma vie, car j’ai passé un excellent moment et ça reste un très bon souvenir, alors qu’il serait certainement resté très mauvais si j’étais restée avec eux.

Merde c’est Disneyland, manquerait plus que ce soit une journée de merde ! è_é
Voilà en règle générale pourquoi j’ai abandonné la copinerie en cours d’année, j’avais des amis hors de l’école, pas besoin de jouer les mendiantes de reconnaissance en classe, qu’ils restent entre eux.

Bon allez, des photos quand même !

Aujourd’hui j’ai pas mal critiqué et craché sur mon prochain… mais ce n’est que du pipi de chat comparé au billet suivant 😀  Oui je me rebelle.
La prochaine fois je vous parlerai des cours de français que j’ai donné pour me faire de l’argent les premiers mois. Expérience rocambolesque à rendre misanthrope un bisounours…
Je prépare ma plume (clavier ?) la plus acide, et vous retrouve donc au plus vite !

Et rien que pour embêter les gens cools, je vous abandonne sur une séquence nostalgie avec  Anne et la chanson de la Petite Sirène<3

 

25 Louanges

  1. Danie

    Oouh, ça avait l’air d’être relou les gens de Disney. Au final, t’as bien fait de laisser tomber et d’aller t’amuser. C’est un truc qui m’a toujours fait gonflé. Puisqu’on a plus 12 ans, on ne devrait plus faire çi ou ça. Je sais que je dessine pas mal, fait des jeux vidéos et tant bien même j’adore les gens de ma résidence, j’ai l’impression qu’ils regardent ça de haut et ça me fatigue grave. Enfin bref.

    Dans tous les cas, Disney…8 €, c’est donné .XD

  2. Camille

    Je veux des pavés comme ça plus souvent 😀
    C’était sûrement pas le but, mais je me suis bidonnée en lisant ton article.. enfin j’suis adepte de l’humour noir et des références douteuses, donc c’est sans doute pour ça XD M’enfin sinon, c’est vraiment pas rassurant.. quand j’irais au Japon j’crois que je vais être phobique des Chinois avec tout ce que tu racontes O.o
    J’comprends pas trop comment on peut être aussi malpoli avec quelqu’un.. enfin j’sais pas, mettre quelqu’un à l’écart comme ça, j’comprends pas °.° Après j’y étais pas, donc j’peux pas juger non plus, mais perso j’aurais eu la chance d’aller à Disneyland, j’me serais éclatée comme une grosse gamine, étant donné que j’ai jamais eu la chance d’y aller.. (bref j’vais t’éviter le racontage de life XD)
    J’hallucine avec l’autre qui te dit que tu manges trop.. c’est limite un repas diététique d’un point de vue français.. enfin j’pense que j’aurais jamais eu ta patience, étant hyper susceptible sur mon poids °° Bref, chapeau d’avoir tenu, et de ne pas avoir pété une gueulante 😉
    Et honte à toi !!! Tu connais même pas les chamallows en fin d’barbecue ? En fait j’suis pas sûre que ce soit si courant en France, mais je sais qu’en colo on y avait eu le droit x)
    Et pour les oreilles de Minnie, naaaaan pas ridicule <3 Du tout <3

    (en fait tellement l'article est long que j'crois que j'ai oublié la moitié de ce que je voulais dire XD.. scuse moi pour le pavé quand même lol)

  3. mioche

    Passer de la journée chez Kirin à la chocolaterie pour finir chez Asahi Shimbun, quelle tristesse.
    Tout comme cette histoire de faux fans Disney, je suis vachement déçue par les japonais… DIIIIISNEEEEEEEEY GNIIIIIIIIIIIH~ quoi *__* Même si ça m’arrache de le dire, je partage ta vision de ce que devrait être disney (même si je suis une grande fan des manèges à sensations, carrément du genre à faire Fujikyu)
    Bien pourri en tout cas ton début de ta journée, j’ai déjà connu ce genre de « balade » alors je ne peux que compatir, pour une fois. Mais je me souviens de tes photos sur facebook, une bonne tranche (un steak même) de rigolade.
    « Autant y aller avec un de ces polochons en forme de torse qu’ils vendent à 2000 yens, ça ira plus vite. è_é » x’D
    Et merci, ça fait une éternité que j’avais pas écouté Anne, qui était pourtant mon idole plus jeune. J’adorais son album Que fera la belle, la cassette tournait en boucle dans mon walkman (ah, la jeunesse) <3

  4. Han ! Moi j’les naime tes oreilles de Minnie <3
    'tain mais j'ose même pas imaginer à quel ça doit être lourd. Tu dois un peu te sentir comme une merde quoi. "Ca va le meuble?" Tranquille -_-
    Mais ta journée s'est bien terminée, c'est déjà ça !
    Et j'ai hâte de te lire cracher du venin =D

  5. Maud

    Oulala, maintenant j’ai envie d’aller au Japon uniquement pour Disney et les attractions (._.)
    Parce que je me lasse tellement des parcs d’attractions de Belgique (>_<) ! J'ai besoin de nouveau et de sensations !

    D'ailleurs, la Tour de la Terreur Japonaise alors, ça se passe comment et tout ?

    Mais t'aurais dû laissé tombé cette bande d'abruti plus tôt :') Je n'aurais jamais eu la patience d'attendre un signe d'eux aussi longtemps … C'est dingue quand même ces gens !

  6. On se demande bien à quoi ça leur sert d’aller à Disneyland si c’est pour faire que les manèges à sensation… On n’a pas la même culture, c’est évident ! Je ne suis jamais allée dans un parc Disney encore (vivre dans le sud a ces petits inconvénients… snif) mais je suis tout de même une très grande fan de l’enseigne (j’ai failli dire « marque »), je connais la plupart des chansons par coeur (principalement les classiques) et avec mes potes en France on se fait souvent des sessions karaoké Disney en début de soirée avec que l’alcool n’imprègne nos petits cerveaux…(à ce moment là, on oublie un peu les paroles XD)
    Y’a beaucoup de chinois ici aussi (ils sont partout, c’est incroyable !!) et ils restent la plupart du temps entre eux. La seule pote chinoise que je me sois faite est la serveuse du restau où je vais manger leur super shredded smocked chicken (un délice) qui passe son temps à discuter avec moi plutôt qu’à bosser. En tout cas, t’as bien fait de les larguer (moi je l’aurais fait bien avant) et d’aller t’éclater comme on se doit de le faire dans le monde merveilleux de la magie et du rêve !! Si un jour j’y vais, j’espère aussi m’acheter des oreilles de Mickey/Minnie et tout plein de gadgets à la con qui servent à rien mais qu’on est fier de sortir à la moindre occasion ou de mettre bien en vue sur sa commode ou son étagère ! Je mangerai tous les trucs les plus dégueu que je pourrai trouver (et fuck les chinoises qui ont peur de grossir alors qu’elles ressemblent à des squelettes !!). Par contre mon chéri actuel n’aime pas Disney 🙁 🙁 (heureusement qu’on les choisit pas par rapport à ça !).
    Bref, je ne m’arrête plus là ^^’
    Bonne continuation !
    ANNYEOOOOOONNNG !!

  7. craquinette

    D’accord… mais dans cette histoire…: tu l’as refait ce tour d’ascenseur??? O_O Je connais que la version parisienne mais jamais oh grand jamais on me ferait remonter dedans!! Plutot mourir! (ce qui revient en fait à peu prés au meme…)

  8. craquinette

    Je viens de me taper un gros fou rire de 5 minutes en postant mon commentaire précedent!!!!!! « vous envoyez vos commentaires trop rapidement! calmez vous »>> c’est de toi, cette connerie? -_- 😀

  9. Yeaaah j’ai réussi à lire tout le post !
    Et bien dit donc t’en avais des choses à dire ! T’as bien fait de te barrer de ce groupe à Disney, on va quand même pas te gâcher ta journée !
    Moi j’aurai surement pas osé .__. (je suis comme ça je ferme ma gueule, je boude et je subis xD) Au final la fin de ta journée a tout rattrapé.

    Moi j’aime bien les manèges à sensation mais faire uniquement ça c’est relou ! Les trucs de gamins c’est cool aussi ! Et la parade aussi. L’autre coup à Disney avec un pote on avait fait pleins de manèges et en fin de journée on a terminé par un tour dans le manège de « Cars » le truc pour les enfants, de ça on est monté dans une voiture avec un gosse xD

    En te lisant j’étais énervée après tout ces gens vraiment cons, hypocrites et superficiels.

    Et sinon je tenais à souligner que j’adore ton langage toujours aussi fleurie (quand tu parles de la bouffe coréenne épicée). J’aimeee! J’ai bien ris.

    Au fait : J’aime tes oreilles de Minnie ! Ca te va super bien. A Disneyland Paris quand tu regardes se sont surtout les adultes qui portent les oreilles de Mickey et Minnie, et les petites filles sont déguisées en princesse. Je crois qu’on se prend moins la tête en France

  10. Myriam

    Chapeau et félicitations pour ta patience. Je pense pas que j’aurais été aussi polie que toi. Il y aurait eu un gros incident diplomatique entre la Belgique, la chine et la Corée si j’avais été à ta place. Quand on sait pas déconner on reste chez soi ou on fait les boutiques. Ne pas connaître les chansons ou les dessins animés Disney? Quelle honte à la culture générale. Je sais à mon âge, c’est bizarre, mais je revendique haut et fort mon amour pour les dessins animés de tout genre, pour la déconne et l’absurde. Si les gens n’aiment pas, ils n’ont qu’à croire que je deviens sénile.
    Pour les oreilles de Minnie, elles te vont comme un charme et aucune faute de goût point de vue mode, couleurs assorties à tes vêtements.
    Quels coincés que tout ce monde

  11. Danie >> En effet ils etaient bien relou ouais. J’aime pas trop les gens qui se prennent la tete sur l’age tout ca, je cultive mon cote gamin et autant je m’en fous qu’on soit pas comme moi autant ca me gonfle quand on me prend de haut pour ca. Te prends pas le chou pour les gens de ta residence, tu es tres bien comme tu es chouchou<3

    Camille >> KOOOOOAAA ??? Tu n’est jamais allee a Disneyland ? Mais c’est pire que de pas connaitre le chamallow barbecue ca ! C’est inadmissible ! XD
    Et les asiatiques se prennent pas toutes la tete a ce point sur la bouffe mais y’en a quand meme beaucoup. Il n’y a que les amis proches qui ne font pas de chichi et mangent normalement, sinon generalement toutes se font passer pour des picoreuses. Des fois c’est meme pas vraiment pour la ligne, mais juste parce que manger sur le bout des doigts c’est tres feminin. Toutes les filles en rendez vous avec un mec vont laisser une partie de leur assiettes en faisant semblant d’etre repue, je comprends pas trop ca m’enfin…
    Apres les Chinois au Japon j’en donne pas une image bien flatteuse et bon je m’en excuse car je dois faire peur aux gens, mais meme si y’en a certains avec qui j’ai pu m’entendre, la plupart viennent au Japon un peu par depis pour leurs etudes et donc ne cherchent pas trop a aller vers les autres pour preferer rester entre eux. C’est triste mais deja lors de mon sejour a Osaka il y’a 4 ans c’etait comme ca…
    Et je vais pas te jeter la pierre pour ecrire des paves vu moi ce que je vous inflige, lol C’est libre expression ici donc tu peux meme me raconter ce que tu as mange ce matin, c’est bienvenu 😀

    mioche >> Baah pour la petite histoire, Kirin ca c’etait pas fait car quand on leur avait telephone pour prendre rendez vous (oui c’etait les eleves qui avaient du faire les reservations pour s’entrainer a parler en Keigo…) tout etait complet les jours ou on pouvait y aller nous. Et la chocolaterie c’etait payant, enfin pas des milles et des cents, genre 300 yens mais faut croire que l’equivalent de 2 euros fait peur a nos amis asiatiques car du coup ils ont prefere Asahi Shimbun qui au moins etait gratuit… Mais bon c’etait interessant quand meme. Pour Fujikyu j’y suis jamais allee, pas que je veuille pas mais je me dis qu’avec moi ce serait pas drole car j’aurais peur de monter dans les trois quarts des manege et que forcement ca ferait chier la ou les personnes avec moi v_v Mais c’est bon, rien que la premiere video sur le site officiel me fout la nausee : http://www.fujiq.jp/
    Sinon quelles photos qui sont un steak de rigolade ?? Celles de disneyland ?? (sont normales pourtant non ?)
    Et Anne j’ai retrouve un album sur le net, si tu veux je te l’enverrai.

    Archessia >> Oui c’est tout a fait ca, j’etais un meuble… -_- Et oui tu te sens comme une merde, mais vraiment. Et oui, heureusement que je les ai laisse tomber et pu passer une bonne journee au final ca aurait ete trop dommage sinon ! Sinon je ne sais pas quand je pourrai ecrire le prochain post mais je pense vous faire peur a tous, XD lol

    Maud >> Le Japon niveau parc d’attraction ils sont super bons quand meme, y’en a vraiment un sacre paquet ! A Osaka il y’a le Universal Studio qui est sur le theme du cinema, il est vraiment super aussi (y’a une attraction spiderman vraiment geniale et une montagne russe de dingue que je me suis forcee a faire avec des ecouteurs dans ton sieges et tu choisis la musique avec laquelle tu veux te faire le manege, magique !). La Tour de la Terreur, tu as l’histoire (qui se deroule pendant que tu attends) d’un chercheur qui trouve en Afrique une statue en bois d’une valeur inestimable et qui la ramene machin. Il va faire une conference de presse pour presenter sa trouvaille et la legende maudite qui va avec aux medias (et quand il est pas la, la statut a les yeux qui deviennent vert fluo et qui ricanne mechamment…donc deja ca sent mauvais). Et quand il va faire sa presentation, il prend l’ascenseur et quand il est dans l’ascenseur, la statue devient mauvaise sous ses yeux et fait tomber l’ascenseur qui s’ecrase et tout le monde meurt… Et c’est la qu’on t’ouvre les portes pour que TOI tu montes dans l’ascenseur. Donc deja pas cool. Et donc tu montes, tu montes et l’ascenseur arrive en haut de la tour ou tu as une vue sur tout le parc pour montrer a quel point t’es haut quoi. Et quand tu regardes la vue en te disant que quand meme, c’est pas rassurant, la statuette debarque de nul part, te regardes de ses yeux vert malefique, ricanne et l’ascenseur lache… v___v
    Je sais plus comment c’est a Paris mais quand j’en avais parle avec ma soeur me semble que l’histoire etait differente.

    Marion >> Mon dieu, encore une coquine qui n’est jamais allee a Disneyland ! Heretiques ! lol Et oui malheureusement tres peu de Chinois s’ouvrent aux autres meme quand ils sont a l’etranger, j’ai reussi a me faire des amis vite fait mais vraiment tres peu et ca reste des amities « comme ca » sans trop de profondeur. C’est vraiment dommage, mais je crois que pour le coup la difference de culture joue beaucoup quand meme et que meme si ils avaient ete plus sociable je n’aurais pas reussi a etre tres proche d’eux. Quand on a faisait des debats en classe j’etais toujours la seule a penser autrement et je pense avoir choquee tout le monde a vie quand j’ai annonce que l’homosexualite de me derangeait pas et que meme si j’avais des amis ou membre de la famille gay, tant qu’ils etaient heureux c’etait le plus important. Alors qu’eux disaient que c’etait degoutant et qu’ils renieraient une personne de leur entourage homo… Bref c’est un exemple comme un autre mais on a eu beaucoup de moments d’incomprehensions de ce genre qui font que de toute facon on aurait dit que je leur faisais peur. Je te souhaite de pouvoir y aller un jour et de t’acheter toutes les merdes possibles, Disneyland c’est quand meme fait pour ca ! lol

    Craquinette >> Oui alors non, comme ils avaient pris leur fast pass pour l’apres midi et que je les ai quitte juste apres le repas, j’y ai echappe ! Mais bon de toute facon je pense que vu l’ambiance generale je me serais pas forcee a le refaire de toute facon, quand on etait que deux c’etait different mais la… J’avoue ne pas du tout avoir envie de le refaire non plus. Quand au commentaire debile… Oui c’est de moi 😀

    Alexiel >> Merci de tout lire, il est vrai que quand je me lache… XD Beeen il fut un temps passe ou j’aurais peut etre pas ose dire quoi que ce soit et serait restee jusqu’a la fin avec eux, mais j’ai eu tellement de journee gachee comme ca dans ma vie que depuis j’ai appris a limiter les degats et quand je sens que de toute facon c’est mort ca va etre une journee de merde, je prends sur moi pour faire halte la.
    Fais longtemps que je suis pas allee a Disneyland Paris je connais pas du tout les nouvelles attractions, sniif
    Et sinon je dirais que les Japonais se prennent moins la tete aussi, y’en a beaucoup qui se mettent des bonnets, oreilles ou autre sur la tete quand ils y vont. Le pire c’est les couples qui font tout assortis =__= lol

    Myriam >> J’avoue que je me dis que la vie des gens qui ne savent pas deconner doit etre bien triste au final, j’ai mes moments de coquetteries boutiques etc, mais ca ne m’empeche pas de faire l’andouille et m’amuser. Se prendre au serieux tout le temps doit etre epuisant.
    Et merki pour les oreilles de Minnie, je les ai garde bien precieusement pour la prochaine fois 😀

  12. Maud

    Oui, l’histoire est différente. Mais si non, ça reste la même chose. Et tu me donnes toujours envie d’aller essayer ses parcs d’attractions (;_;)

  13. Maud >> T’as regardé le lien de FujiKyu que j’ai mis dans ma réponse au commentaire de mioche ? Ca donne un apperçu…

  14. mioche

    J’avais déjà vu quelques vidéos mais leur site me donne carrément envie (et sans trop de rapport, il est super bien réalisé).

    Pour ce qui est de Anne, j’étais fan que de Que fera la belle (j’ai pas le souvenir d’avoir écouté une autre cassette d’elle) alors si c’est pas ça, tu peux le garder ton album minable è_é

    Et pour les photos, je me souviens des jets d’eau qui sortaient de tes aisselles ou de la seule visage pâle parmi tous les A xD

  15. mioche >> Oui même si les manèges font peur je trouve que leur site est super bien fait et donne envie 🙂
    Anne c’est une best of que j’ai donc quelques chansons de que fera la belle è_é
    Tiens je me souvenais pas de la photo avec les aisselles donc je suis allée rechercher sur FB et vient de voir pour la premiere fois en un an ton commentaire 😀

  16. mioche

    Ca fait plaisir \o/

  17. Camille

    Quand est-ce que tu nous reponds un beau pavé ? *O*
    Buh, tes blablas me manquent T.T

  18. Alice

    +1

  19. Camille & Alice >> Il suffisait de demander !

  20. Camille

    😀 😀 Vas pas nous faire croire que tu viens tout juste de l’écrire juste pour nous 😉
    Bon, vais le lire 🙂

  21. Camille >> Merde, ma feinte n’a pas prise… 😀 Pour dire la vérité j’étais déjà en train d’écrire quand j’ai vu vos commentaires… 😉

  22. Miyako.Y

    Presque hors sujet mais…. Je eux aller a Disneyland au Japon *_____* C’est juste trop….. O/ (C’est qui qu’as regardé toutes les photos?? O/)

  23. Miyako.Y >> Disneyland c’est le bien, quel que soit le pays *___* (quoique j’avoue que celui d’Hong Kong a l’air pourri XD) J’aime beaucoup celui de Tokyo aussi et te le recommande vivement si tu comptes y aller, il y’a des attractions inédites en France très sympa !
    Et merci de regarder les photos, je m’étais battue un moment avant de réussir à les mettre en ligne, ha ha !

  24. wenrah974

    Salut !

    Je suis tombée sur ton blog par hasard. En voulant savoir, si j’avais bien une pièce de 5 yens entre les mains, j’ai donc atterri sur ton article sur les pièces de 1 yen et les passages en caisses. D’ailleurs, moi aussi je déteste passer du temps en caisse, je me dépêche et donne toujours plus, j’accumule pas mal de petite monnaie aussi.

    C’est vraiment désolant comme comportement. Actuellement,je suis en Nouvelle-Zélande, je suis restée un mois dans une école de langue, à Auckland. Plein d’asiatiques dans cette ville et dans l’école. Je suis vraiment contente d’avoir rencontrée des gens super sympas, contrairement à toi. Heureusement, je n’ai pas été traitée comme une curiosité ou un trophée ou pas trop. J’ai quand même senti un certain intérêt du fait de mes origines (mais je viens de la Réunion, pas de Paris, c’est pas vraiment la même chose), déjà, on admirait mon accent (bon si on veut, j’ai pas un super niveau en anglais non plus, mais c’est vrai qu’il y en avait un avec un accent épouvantable dans ma classe), on m’a sorti bien sûr des clichés, concernant la mode, la gastronomie, le romantisme des garçons (ça me fait bien rire ça)… et il y avait un japonais qui était fasciné par mon stylo bic 4 couleurs « made in France ».

    Moi, qui porte un intérêt plus que grandissant pour le Japon, j’ai noué de super contacts avec d’autres nationalités, mais en particulier des Japonais. J’espère garder contact et pouvoir leur rendre visite, au Japon, et pouvoir parler « un peu » en Japonais avec eux. En tout cas, il y en a un (« le fasciné du stylo ») qui m’a dit si je viens, il serait ravi me faire découvrir. Aussi, la pièce de 5 yens, c’est une japonaise qui me l’a offerte pour mon départ de l’école, avec une pièce de 10 et un porte-monnaie.

    Cet article me fait penser qu’il y avait un Vietnamien dans ma famille d’accueil qui voulais sortir avec moi et une autre fille mais quand j’ai proposé d’aller voir Kung-Fu Panda 2 au ciné, il a refusé catégoriquement, en me disant qu’il ne regarde jamais de dessins animés, c’est que pour les enfants et a préféré passer son samedi soir à étudier. Pour moi, c’est impossible à comprendre ! Il était moins sympa que je pensais celui-là.

    En tout cas, j’adore ton blog !

    • wenrah974 >> J’ai mis très longtemps à trouver le temps de te répondre donc je ne sais pas si tu repasseras par ici prendre les nouvelles mais en tous cas merci pour tous tes commentaires, je suis contente si le blog t’as plu, vraiment 🙂 Ca doit être sympa la Nouvelle Zélande aussi 🙂 J’espère pour toi que tu auras l’occasion d’aller au Japon et le découvrir par toi même, car finalement mon avis n’est que personnel et le mieux est de découvrir « son Japon », y faire ses propres expériences, souvenirs etc. En espérant te revoir sur ces pages…

Répondre à craquinette Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *