Syndrôme de Peter Pan quand tu nous tiens…

Certaines d’entre vous m’avaient réclamé des photos, je vous en offre carrément un blog.
Car elle le vaut bien…

De qui je parle ? Vous le saurez bientôt… Une telle merveille doit être présentée en douceur, avec amour, passion et suspense.

Je n’aime pas vieillir, c’est bien connu. Ça fait déjà plusieurs années que quand on me demande mon âge, je réponds fièrement 17 ans.
Mais force est de constater que je serais parfois bien plus crédible en répondant 7 ans plutôt que 17…

C’était un soir d’été… Le vent jouait avec espièglerie entre les branches d’un châtaignier non loin de là et le chant des cigales rythmait mes pas sur le chemin.

Non j’invente, c’était en novembre, ça caillait grave et j’allais à carrefour au centre de la Part-Dieu à Lyon. Mais si j’ai envie d’enjoliver mon récit pour faire honneur à ma belle, et bien je fais ce que je veux et je vous emmerde.

Donc bref, j’allais faire mes courses à carrefour… J’entre et je vois écrit partout rayon « POUVOIR D’ACHAT ».
C’est fou ce que ces trois mots (car oui mesdames et messieurs, le D+apostrophe compte pour un mot !) on a pu les entendre depuis The Crise.
Donc bref, je vois un aménagement pouvoir d’achat pour nous, pauvres citoyens aux revenus modestes, et par curiosité m’engouffre dans le rayon en chantonnant « Donnez donnez moi, le pouvoir d’achat… » que je mets pour l’occasion dans mon Ipod… (Oui je fais de la pub pour Apple, et alors ?).

Donc bref, j’entre dans ce fameux rayon « pouvoir d’achat », pour ne pas dire « fin de série pas cher pour gens pauvres » et constate qu’il y’a un peu de tout.
Même des jouets.

En tant que syndrômée peter panteuse, il est donc obligatoire que je passe par ce rayon de tous les dangers.
Et… le danger était bien là, à l’affut, tapis dans un coin du rayon…

Car tandis que je me promenais l’âme pure et la bourse vide (ou du moins juste assez pour m’acheter quelques vivres), je me suis fais VOLER MON CŒUR.

Pis alors j’ai rien vu venir, je regardais innocemment le rayon, quand tout à coup j’ai senti que j’avais perdu toute raison, elle était là devant moi et j’aurais pu lui donner ma vie.

Pour elle, cette magnifique peluche grandeur nature d’une licorne rose… T__T

Ce fût littéralement le coup de foudre.

Je la regarde, ne pouvant détacher mes yeux de son rose bonbon divin et pense avoir enfin trouvé le graal de la peluche, après tant d’années de recherche.

Le cœur battant à tout rompre, j’approche ma main et ose toucher du bout des doigt ce cadeau de dieu sûrement fabriqué en Chine.

…Qu’elle est douuuuuuuuuuuuuce….

Tremblante, j’ose un regard sur le prix.
20 EUROS SEULEMENT !!!

Bon dieu, mais elle est donnée !!!! Raaah !

Le prix m’a achevé, je la veux, je la convoite, je la désire de toute mon âme.
En plus 20 euros quoi ! Quand on voit le prix des peluches de nos jours !
Mais bon 20 euros, quand on a pas de revenu, c’est quand même 20 euros…

Mais je la veux !!!

Que faire…

En plus elle est énorme… Remettons les choses dans leur contexte, à l’époque je n’ai qu’un petit studio de 20m carré en plein cœur de Lyon, si je la met entre mon sofa et la table, il me reste environ 1cm² d’espace vivable…
Puis bon, soyons honnête.
Ça ne sert à rien une peluche de licorne rose grandeur nature…

Mais je la veux…

Après un long débat avec moi-même sur la question, je me dis qu’il est temps de grandir et d’arrêter mes conneries.
Je vais acheter mon ennuyeux litre de lait et mes déprimantes carottes (oui, je suis au régime, tant qu’à faire je préférerais de la brioche et du nutella, comme tout le monde).

MAIS ! La fourbe créature m ‘avait jeté un sort !

A peine rentrée chez moi que je ne pense qu’à elle !

« Qu’elle était mignonne… ! ».
« Qu’elle était douce… ! ».
« Qu’elle était pas chère… ! ».

Attention mesdames et monsieur, cette histoire est véridique. J’ai pensé à ma peluche de licorne rose jusqu’au lendemain.
Rendons nous à l’évidence, elle était faite pour moi.

Le lendemain, je ne peux lutter et retourne à carrefour.
Je me pardonne ma faiblesse en m’inventant un cahier à acheter.
Bien sur, ce n’est qu’une excuse pathétique, je brûle seulement de la revoir, elle, ma douceur rose guimauve m’attendant fièrement sur son rayon en ferraille blanc se mariant avec délice avec la couleur de sa crinière.
A peine passée l’entrée, j’oublie le rayon des fournitures scolaire et cours au rayon pouvoir d’achat.
Et là c’est le drame.

Ma licorne… n’est plus.

Un connard me l’a acheté. Putain.

Désespérée, je vais chercher un vendeur qui m’annonce la triste vérité sans un brin de tact pour mon petit cœur fragile : « Oh bah à ce prix là, on a tout vendu ! Mais il nous reste des lions ».

J’EN AI RIEN A FOUTRE DE TON LION DÉFRAÎCHIT CONNARD, JE VEUX MA LICORNE !!!!

Je souffre, j’agonise, la peine est trop grande.
« Elle m’était pourtant destinée cette licorne… ».

Les larmes s’apprêtent à couler quand j’ai une idée de génie !!!

« Certes ! Elle a été toute vendue à Lyon, mais… Besançon ??? »

Ni une ni deux, je téléphone à ma mère, et bien qu’un peu honteuse de ma requête, je n’hésite pas une seconde.

Ayant renoncé depuis longtemps à avoir une fille normale et ayant compris depuis longtemps aussi qu’il n’y avait plus rien à faire pour sauver mon âme, ma mère accepte d’aller courir le carrefour de Besançon à la recherche de ma belle.

YEAAAAAAAAAAAAAAHHH !!!!!!!!!!!

Je saute en l’air et embrasse un passant. (Non, j’en rajoute.)

Ma mère est une sainte, elle a eu la dernière.

Il parait qu’il a été particulièrement chiant d’acheter une telle grosseur, en particulier à la caisse dans la mesure où la peluche est quasi aussi grande que ma mère en personne.
Dans mon égoïsme amoureux, vous vous doutez bien que je n’en ai que faire.

Je trépigne toute la semaine en attendant enfin la délivrance : LE WEEK END.
Puis je saute dans le premier train pour Besancon, défonce la porte d’entrée, sprint jusqu’à ma chambre et ouvre grand mon antre.

Elle est là, m’attendant en bonne fifille couchée fièrement sur mon lit.
Elle est magnifique, plus belle encore qu’en rêve.
Et elle est à moi…

 Ma merveilleuse licorne

Ayant oublié toute histoire d’arrêter mes conneries et de grandir un peu comme je m’étais promis dans le rayon quelques jours plus tôt, je ne peux attendre une minute de plus et monte sur son magnifique dos.

Allez, ma belle !!! Galope, emmène moi loin au pays des rêves !!!

A ce moment, ma mère entre dans ma chambre.

« Qu’est ce que tu fais ? »
– … Ben je joue. è_é

Oui, j’ai 25 ans, et alors ? (enfin 24 à l’époque, pour les pointilleux).

Je me fous de ce qu’on pense de moi, j’ai obtenu ma licorne adorée, je l’aime et suis heureuse.

Le soir, évidemment j’ai dormi avec elle, la serrant contre moi, calée entre ses pattes.
Certes, elle prend toute la place et je me retrouve au bord du lit, mais on s’en fiche. Elle est douce, chaude, et réconforte mon petit cœur tout triste et solitaire en me donnant quelqu’un à qui faire un câlin avant de dormir.

Je l’aime.

Et toute personne qui s’est foutu de ma gueule en ayant bruit de mon achat est revenu sur ses paroles en la voyant en vraie.
Car bordel, ma licorne elle déchire sa race et il est impossible de lui résister.

Finalement non, je grandirai pas.
Mais je m’en porte pas plus mal.

 Maya, car c'est son nom !

15 Louanges

  1. hotarukali

    J’adore cette histoire, et la licorne rose avec!
    A-t-elle un petit nom cette beauté?

    Et au passage, le lit de princesse et le voile rose, c’est vraiment tout toi!

  2. Vui, je l’ai appelé Maya.
    Ne me demande pas pourquoi, il n’y a strictement aucune raison à vraie dire, c’est juste ce nom qui s’est imposé à moi.

    Et je suis heureuse que tu l’adores aussi <3

    Sinon je me disais que ma chambre et tous ses accessoires de princesse méritait peut etre elle aussi un post !

  3. Alice

    Le lit princesse, j’en étais sûre !!!

    Elle est belle, mais dormir avec un poney, j’te jure ^^

    Oui, moi je veux bien un post sur toute ta chambre, je veux bien la voir !!!

    Bonne nuit Maya

  4. PO… PONEY ???????????????? è_é !!!!!

    C’est une superbe licorne !!!!! è_é !!!

  5. Rosario

    Elle est toute belle ta licorne ma banane! Même si j’avoue qu’en photo on a du mal à se rendre bien compte de la taille… Je pense qu’une photo de toi sur elle nous aiderait à visualiser, enfin moi, jdis ça jdis rien 😀

  6. Ta Leslie

    raah… Tu vas rire mais ton article m’a limite donné une petite larme au coin de l’oeil ‘^^ sans déconner, c’est trop chou comme tu décris tout ça…
    T’es unique décidément >o<

    Love youu

  7. Rosario >> Fourbe créature !!! Je te vois venir, tu tentes de me soutirer des photos honteuses pour les vendre à la presse et ruiner ma carrière !
    Raah, vile crapule !
    Ceci dit, si on compare a la grosseur du lit, étant donné qu’elle fait mes 3/4 de la longueur, ça donne un ordre d’idée…non ?

    Ma Leslie >> Oh ton com est chou ma louloute ! Comme toi<3
    Bon j'espère arriver à te soutirer d'autres larmounettes de rire dans mes futurs posts à connerie 🙂

  8. sabine

    c’est sûre qu’en voyant qu’à 12ans t’as encore un lit qui ferait rêver ma fille, on comprend …..
    en tout cas j’adore tes récits… continue
    biz

  9. Sabine >> Merci cousine pour ton commentaire, ça me fait plaisir !!
    Par contre… 12… ans ??? C’est une faute de frappe ou un compliment ? (car oui pour moi, me dire que j’ai 12 ans est un compliment, lol)
    Bisous

  10. Maud

    J’avais déjà le sourire en coin pour le post sur les pieces d’un yen mais alors ici, j’me suis éclatée à la lecture ! Tu es tout bonnement incroyable ! Et c’est a-do-rable =D

  11. Myriam

    Chouette ta licorne. Pourquoi avoir honte de vouloir une peluche? Une amie, me connaisant parfaitement bien, m’a offert cette année pour mes 52 ans, un cochon rose qui trône fièrement sur mon lit. Même mon copain, n’a pas rigolé en le voyant, faut dire qu’il me connait bien. Et j’avoue, il dort avec moi, le cochon, pas le copain. He he

  12. Kairi

    Heey Sonyan !
    Ton histoire ma touché et je me sent un peu comprise dans ce momment la
    Dit moi tu pourrais me passé ton adresse e mail ?
    J’aimerai beaucoup parlé avec quelqu’un qui pourrait me comprendre

  13. Kairi >> Bonjour Kairi ! Merci pour ton commentaire. Si tu veux tu peux m’écrire via la page facebook ou à cette adresse : postmaster@sonyan.fr !

  14. Mélody

    Hey moi aussi j’en ai une comme ça 😀 !
    Sauf que je l’ai eu vers mes 16 ans, et qu’elle était beaucoup plus chère, mais c’est quasiment la même. . . Et déjà à l’époque, je m’étais dis que j’étais vraiment qu’une gamine de vouloir ce cadeau pour Noël mais merde quoi, les peluches, c’était ma vie (et surtout les chevaux, donc par déduction, une licorne, c’était le Graal pour moi <3). Et je l'ai toujours, elle prend toujours autant de place sur mon lit, et elle va me manquer quand je vivrai plus en France :/. Je trouverai un moyen de la faire importer :p !!

  15. Mélody >> Tiens c’est marrant parce que moi je n’en ai plus jamais revu nulle part après. J’aurais voulu acheter la même à ma nièce (je peux quand même pas lui donner la mienne… pardon au nom de toutes les tatas dignes de ce monde, mais je ne peux pas) et je n’en ai jamais retrouvé, bon marché ou non.
    En tous cas je n’ai jamais regretté de l’avoir acheté, même si c’est sur que du Japon j’en profite pas tellement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *