Tranche de Vie – Back in the 50’s


Comme annoncé sur la fanpage Facebook, j’inaugure une de mes nouvelles rubriques intitulée « Tranche de Vie » pour couper un peu des gros pavés retraçant mon parcours et vous parler aussi des petites choses de mon quotidien.

(Je vous prépare aussi la rubrique Flash Post – mini articles – qui viendra rendre ce blog un peu plus vivant quand je n’ai pas le temps de raconter ma trépidante vie).

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de quelque chose que j’ai trouvé aussi chiant qu’une messe un jour de Pâques pendant les trois quart de ma vie, mais que grâce à ma petite vie à Tokyo j’ai appris à apprécier…
Soit : les dimanches après midi.

Bon déjà au Japon on triche, puisque tout est ouvert.
Mais allez braver la foule en délire des plus grands quartiers tels que Shinjuku, Shibuya ou Ikebukuro, et très vite, vous vous rendrez compte qu’il vous faut 15min pour avancer de 2 mètres, tester 15 cafés avant d’en trouver un où il reste une demi place et faire la queue une demi-heure pour vous payer un collant bon marché… Donc à moins que cela ne vous rende nostalgique des lignes de queue du spacemountain à Disneyland, vous vous direz rapidement que faire du shopping un week end n’est pas forcément le plus judicieux si vous avez envie de déstresser de votre vie d’Amélie Nothomb au pays des sushis.

Soyons fleur bleue et rêvons d’espaces verts, ils sont assez peu nombreux à Tokyo pour en parler.
Je vais être on ne peut plus banale en vous proposant le parc de Yoyogi, soit le plus connu et le plus grand.
Un parc s’étendant à l’infini entre les deux quartiers d’jeuns de Shinjuku et Harajuku, avec en son centre un temple, de grand espaces verts, des points d’eau, des bancs…
Régulièrement ont lieu à côté du parc des festivals sur un pays ou une région proposant concerts, bouffe, et autres stands divers.
Les clubs de sport des universités viennent s’entrainer (si vous avez envie de mater discretos des mecs courrir en uniformes ou des filles faire les pompom girls, c’est donc faisable), des jeunes se regroupent pour jouer du djembe, faire du jonglage, pique niquer et j’en passe.

Vous pouvez vous même vous poser comme une merde dans l’herbe pour organiser une séance d’épilation/manicure entre filles…

…mais l’aventure ne se passe pas là.

Je vous propose de me suivre jusqu’à l’entrée du parc côté Harajuku, un peu après le pont connu pour accueillir les cosplayeurs et les personnes proposant des câlins gratuits avec leurs pancartes « free hugs ».
Avancez une centaine de mètres sur la gauche après le pont… et dès l’entrée… bienvenue dans l’Amérique des années 50.

Tous les clubs de Rockabilly de la ville se rejoignent sur cette place à l’entrée du parc, chaîne hifi et packs de bière sous le bras, une série de tubes qui vous ont fait danser ou danser vos parents en réserve.
Ils sont des dizaines et des dizaines, des John Travolta échappés de Grease, version japinois certes, mais tout y est : la gomina, la banane, les santiags, le jean noir et le perfecto.


Les femmes portent leur robes à pois sur des jupons qui tournent et tournent et feraient rêver n’importe quelle petite fille.

Ils sont là tous les dimanches, ils arrivent en début d’après midi, font péter le son et se déhanchent comme des malades jusqu’à la tombée de la nuit.

Et moi ils me vendent du rêve (à part peut être quand ils abusent sur la banane…).

Parce que déjà je suis fan des Etats-Unis des années 50-60, que la mode pin-up me donne envie de flinguer mon porte-feuille, que j’ai été élevée avec des films, certes cul-cul la praline, mais on ne peut plus cultes que Grease ou Cry Baby et que sous mes airs de fangirl j’écoute parfois autre chose que miyavi, et des maîtres comme le King Elvis et Johnny Cash font partie de ma playlist coup de coeur.
Je veux être une Pink Lady et lancer comme Rizzo « Allez les filles… à la chasse aux mecs ! », je veux des rouleaux dans mes cheveux, je veux du son sorti tout droit de Memphis, mélange de country, de rock n’roll et de Rythm & Blues, je veux ma bande avec leur veste de cuir noir et le nom brodés derrière.

Et quand je les vois, tous, ce rêve d’adolescente devient réalité, j’ai les années 50 sous les yeux et j’ai envie d’enfiler ma plus belle robe vintage pour m’incruster dans leur clan.


Si ils fascinent les touristes 5 minutes et font sourire les habitués, moi je peux les regarder pleine d’envie pendant des heures.
Un dimanche où je suis seule et que j’ai rien à faire ?
Je vais voir les Rockabilly.

Ils dansent en couple…

En cercles…

En choré…


Il y’a aussi ce groupe qui semble être le plus célèbre et qui sont là réellement à chaque fois, The Lebels.
Malheureusement… j’ai un gros doute sur le nom du groupe et me demande si c’est pas une erreur malheureuse récurrente des Japonais de mélanger le R et le L (qui se prononcent pareil) et qu’ils voulaient en fait s’appeler The Rebels… C’est dommage car leur perfecto claque, mais un nom qui veut rien dire imprimé dessus c’est balot…
On peut toutefois leur trouver des excuses en se disant qu’emmerder l’orthographe en écrivant Rebels avec un L est une attitude complètement rebelle, si si.

Celui qui semble être leur leader (avec le torse nu sous la veste de cuir) revient sur toutes les photos que j’ai pu voir sur internet parlant des rockabilly de Yoyogi, il est là chaque dimanche depuis maintenant plusieurs années.
J’avoue que petite coquine que je suis, je bloque – salive au coin de la bouche – sur son torse à chaque fois. Je ne sais pas quel âge a le bougre mais soyons sûr d’une chose… danser le rockabilly, ça conserve. D’ailleurs, mesdames je n’upload pas sur ce site des photos qui ne sont pas prises par moi mais si vous voulez aller vous rincer l’oeil sur le blog d’autres personnes, en parlant de torse des rockabilly de yoyogi on a aussi… ça… Je ne sais pas vous mais moi les dernières photos me laissent rêveuse… *yeux perdus dans le vague* Rah mais je m’égare, effrontée que je suis !

C’est Monsieur et Madame tout le monde, peut être ceux en costume la semaine qui m’énervent et qui puent dans le métro, qui me poussent pour avancer plus vite dans la gare, qui me regardent en coin à la caisse.
Mais le dimanche, ils sortent leurs habits de lumière des années 50, font revivre le vieux rêve d’une époque que je n’ai pas connu et je les remercie pour ça.
Qu’ils soient bons ou mauvais, que ce soit des Seniors revivant leurs jeunes années, ou des petits jeunes ayant bons goût, ils vivent leur truc à fond, prennent du plaisir à triper en rythme chaque dimanche et m’en donne à moi qui les regarde.

Bref, voilà mon occupation préférée des dimanches après midi désoeuvrés. Je rêve du moment où je pourrai y emmener ma maman quand elle viendra me voir (je ne désespère pas), je rêve du jour où je prendrai mon courage à deux mains pour aborder un des groupes et leur demander d’intégrer la bande et qu’ils m’apprennent à danser.
Peut être qu’un jour moi aussi j’aurai ma robe à volant, twisterai jusqu’à la tombée de la nuit et trinquerai d’une bonne bière fraîche à la fin de la journée.
(…et matterai ce torse musclé sec d’un peu plus près…)

Bref, Rock n’Roll and Greasers are not dead.

11 Louanges

  1. Alice

    Vends moi tes salades, mec !

  2. nolwenn

    putain quand t’as écrit ce que les gens font au parc, j’ai lu « pour niquer » au lieu de « pique niquer », je trouvais magnifique que tu nous sortes ça tout naturellement au milieu de ta tirade bucolique.

    je suis un peu fatiguée. xD

  3. Alice >> I got chiiiiiiiills, they’re multiplying ! <3 \o/

    Mi amor >>Dis donc mi amor, tu es d’humeur bien coquine…
    Ma foi je ne suis pas allée vérifier ce qui se passait dans certains buissons mais la nature étant ce qu’elle est… je pars du principe que rien n’est impossible…

  4. Danie

    Oh, bordel, comment tu m’as donné envie de prendre la chuo sen, et ensuite de courir jusqu’au parc de harajuku. J’adore les parc, et il ne dérange pas à la règle

    et j’ai des l’affections pour ces rockeurs. Ils sont à fond, ça fait drôlement plaisir bizarrement. (et les photos me laissent réveuses ouais.)

    Quand je reviens, on ira voir les petits jeunes de Inokashira kouen qui jouent de la guitare et boivent sous les arbres. <3

  5. Myriam

    Parfois je t’envie. Au moins il y a de la vie au Japon le dimanche après-midi. Quand je regarde autour de moi et que je vois tout fermé et mort, je désespère. Je comprends aussi pourquoi tu vas au parc, pas mal les danseurs, les danseuses aussi, he he!! Quoi de plus naturel que de bavé sur un beau garçon. Ils bavent bien quand ils voient une jolie fille et le font moins discrètement que nous et je vois pourquoi on devrait se priver de mater. Non mais, on est pas en bois non plus et on a pas encore décidé de prononcer nos voeux de bonne soeur. Amuse toi, profite, éclate toi. Bisous

  6. Myriam

    Mon dieu la faute. Rectification ; quoi de plus naturel que de baver sur un beau garçon. Vais me cacher avec mon livre de grammaire en main

  7. Maud

    ça fait trop plaisir de lire ce genre d’articles ! Bien entendu, j’aime toujours et encore tes énormes pavés mais celui-ci surprend de manière différente !
    J’ignorais complètement ce penchant que tu avais pour les années 50 !
    Regarder ces vidéos me fait sourire, ça donne envie de pouvoir se donner en « spectacle » comme ça, sans pour autant s’attendre à être regarder bizarrement. (Voir pire)

    Puis ça me donne carrément envie d’aller au Japon, encore et toujours. J’te jure que si un jour j’y vais, j’te réquisitionne !
    Déjà parce que je serais super contente de pouvoir te rencontrer, et puis tu pourrais me faire découvrir une tonne de choses comme ça ! ♥
    Enfin ouais… Encore faut-il que tu sois d’accord… Et que tu aies le temps… :’D
    J’ai hâte de lire tes futurs articles, quel qu’il soit ! 😀

  8. Tam

    Oh j’aime beaucoup cet article ! Je les trouve géniaux aussi ces danseurs, j’adore cette impression d’avoir atterri dans Grease 🙂 Mais je trouve dommage que les filles aient toutes le même look… Rizzo ne porterai jamais cette longue jupe à volants ! Où sont les corsaires et les pantalons en cuir ? Certes ça vole moins quand on tourne ^^
    Et la dernière fois je les ai vus à Ueno tiens !

    Sinon tout va bien, j’aime toujours Tokyo, même le matin dans le train ! (ça va pas durer)

  9. Danie >> Oooh ma Danette, reviens vite !! Je t’attends et on ira a la conquete de tous les parcs de Tokyo ! C’est bete je savais pas que tu tripais sur les Rockabilly aussi, on aurait pu aller les voir ensembles <3
    Je suis jamais allee a Inokashira Kouen, tu me donnes envie la ! lol

    Myriam >> J’avoue que si y’a bien un truc que je regrette pas c’est les dimanches en Europe, pouvoir faire les magasins et sortir en toute liberte les week end m’est vraiment devenu indispensable.
    Apres c’est vrai qu’il y’a un monde vraiment fou, donc les jours ou je suis fatiguee et ne me sens pas de braver la foule je prefere me poser tranquillement !
    Sinon oui les filles sont tres belles aussi, moi aussi je veux une robe comme ca !
    Et t’inquiete, des fautes j’en fais un paquet aussi (et comme c’est moi la bloggeuse c’est encore pire lol) y’a pas de soucis. La j’ecris bien sans accent (mais bon c’est du a un souci logistique ! lol)

    Maud >> Comme quoi, meme si ca va bientot faire 4 ans que tu lis mes 1001 blogs/site/facebook et j’en passe, j’arrive encore a te faire decouvrir une de mes nombreuses facettes he he ! C’est vrai qu’entre autres choses, j’adore la musique et mode des annees 50. Ca vient beaucoup des films que je regardais petite/ado (Grease, Cry Baby, Go Johnny Go, Retour vers le futur 1, West Side Story etc…), j’adore le rock, j’adore la mode pin up… J’en parle pas forcement souvent mais je suis inscrite a pas mal de communaute du genre.
    Et oui ca change un peu des autres articles, surtout qu’entre l’an dernier et aujourd’hui il m’est arrive un paquet de merdes et malchance du style du post precedant, si je n’ecrivais que ce genre de chose vous vous demanderiez ce que je fous encore la ! ha ha Donc je varie un peu « les plaisirs » et si ca vous plait, encore mieux !
    Et bien evidemment je serais ravie de te voir si tu venais au Japon, depuis le temps !!

    Tam >> Ils sont excellents hein ? J’adore comme ils sont a fond dedans et l’ambiance que ca cree a l’entree du parc. Et en effet, le look des filles n’est pas tres varie, aucun corsaire ni rien. Ceci dit dans ma derniere video on peut voir une fille au milieu qui avait boude les robes a jupon pour un jean noir et une veste en cuir, xD
    Je suis allee faire un tour sur ton blog, j’ai cru comprendre que tu decouvrais les joies du rush hour, xD
    On s’y habitue mais quand pour des pluies, un tremblement de terre ou un accident sur la voie les trains sont en retard, la la bataille pour monter et survivre est de taille… Bon courage !

  10. Miyako.Y

    Mon dieu je veux ce mec avec sa pancarte free hugs *O*

  11. Miyako >> Ah ha ha ! Ils sont facile a trouver (et caliner du coup !). Si tu viens a Tokyo, tu sauras ou aller le dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *