Le 2016 de l’impossible

Chers lecteurs,

J’ai failli à ma promesse facebookienne de bloguer avant la fin de 2015. Pourtant le sujet est déjà choisi, les vannes sont déjà préparées et j’avais même demandé l’accord des personnes concernées pour écrire dessus…
Mais le temps me manque, comme d’habitude.

Vous allez finir par vous lasser de cette excuse, mais si ça peut vous rassurer, d’ici quelques semaines, cela devrait se calmer (un peu).

Je vais donc juste vous faire un petit mot pour vous souhaiter mes voeux pour 2016.
Qui vont être tellement banals mes pauvres, que vous pourriez vous en passer.

Evidemment, l’amour, la santé, la joie, bla bla bla.

Mais mes vrais voeux pour 2016, c’est tout simplement de vous souhaiter, comme d’habitude, de croire en vos rêves et en vos objectifs, aussi démesurés soient-ils.
Et de mettre la main à la pâte et d’aller les chercher avec les dents s’il le faut. Vous n’aurez peut-être pas toujours exactement ce que vous vouliez, mais vous en aurez toujours plus que si vous n’aviez rien fait.

Autour de moi, j’entends tellement de gens rêver d’une chose et d’une autre, frustrés de vivre une vie qui ne leur ressemble pas parce que « c’est pas possible », « c’est pas réaliste », « je n’ai pas d’argent », « je n’ai pas le temps » ou qui se laissent tout simplement démonter par le défaitisme de l’entourage.
C’est dommage.

Généralement, rien ne tombe tout cuit dans la bouche. Il faut suer, il faut batailler, il faut se prendre des baffes, encaisser.
Mais faut pas avoir peur d’y aller.
Non on est pas trop vieux, non on est pas trop nuls, non c’est pas grave si on repart de zéro, non tu n’en demandes pas trop, oui on peut se casser la gueule et non ce n’est pas la honte.
Tu te relèves, et tu recommences.

T’as envie d’apprendre la salsa : Just do it.
Tu veux aller voir une Aurore boréale dans le Grand Nord : Just do it.
Tu veux plaquer ton job pour devenir pizzaïolo dans les îles : Just do it.
Tu veux te lancer dans une carrière artistique : Just do it.
Tu veux te teindre les cheveux en bleu : Just do it.
Tu veux traverser l’Europe à pieds : Just do it.
Tu veux te faire tatouer le visage de Nadine Morano sur le dos : Just… Heu… Joker.

Je crois que dans la vie, rien n’est impossible. C’est juste que quand c’est impossible, c’est plus long pour arriver à ses fins. Faut pas partir sur un coup de tête, faut s’organiser, être patient, y aller petit à petit suivant sa situation de départ.
Mais c’est tout.
Arrêtez de vous mettre des barrières et de vous empêcher de vivre.

En 2016, comme tous les ans, il y aura des moments durs. Un climat politique de merde, des attentats et la guerre dans le monde, des déceptions humaines, amoureuses, des coups durs au travail ou en cours, vous tomberez peut-être malade, ou alors un proche… Bref, c’est pas de nous souhaiter la bonne année aujourd’hui qui provoquera le petit tour de magie qu’on attend tous et rendra notre quotidien merveilleux du jour au lendemain. On vous a déjà souhaité bonne année le 1er janvier 2015, et devinez quoi ? Vous en avez chié quand même.
Non, ce sera la même merde que d’habitude, y’a pas de miracle.

Ce qui fera la différence, ce sera toutes ces petites décisions que vous prendrez pour vous-même, en emmerdant royalement le qu’en dira-t-on et les prétendus « impossibles ».
Vous mettre au tango ou apprendre le népalais sera peut-être ce qui fera la différence cette année.
Ce qui provoquera LA rencontre. Ce qui vous donnera cette bouffée d’oxygène.

Tous les ans, j’ai une liste improbable de rêves à réaliser. Qui vont du plus futile (voir la comédie musicale de Dirty Dancing en anglais…), au plus ambitieux (envisager un changement complet de carrière et apprendre un nouveau métier de zéro…).
Et sur cette liste complètement folle, je check, petit à petit, ce que j’ai accompli de ma « dream list ».
Je n’arrive jamais à un 100% de fait, mais chaque case cochée est une victoire de canard.

2015 n’a pas toujours été facile. Pas besoin de jouer à la vie parfaite comme tout le monde se plaît à le faire sur les réseaux sociaux, j’ai mes moments de loose ultime aussi, photos australiennes de rêve ou non.
On me pose souvent la question, alors j’y réponds, oui j’ai toujours des problèmes importants de TCA.
Ma vie sentimentale ressemble un peu à l’outback Australien depuis deux ans : du désert sur des milliers de kimomètres. (Avec un petit chameau sauvage de temps en temps, mais à peine on l’aperçoit qu’il a déjà fuit au loin).
Des longues périodes d’isolement qui vous font sentir comme une petite crotte insignifiante perdue dans l’univers.
Et j’en passe, car je vais pas m’étendre sur les trucs privés.

MAIS.
En 2015 j’ai nagé avec des tortues, des baleines, des dauphins, des raies manta et des requins.
J’ai vu le lever et coucher du soleil sur Uluru dans le désert rouge Australien en écoutant « Circle of Life » du Roi Lion.
J’ai pris des cours de surf à Surfer’s Paradise.
J’ai campé (!!!!).
J’ai fait une soirée filles, champagne et petits fours en plein milieu du désert, sous la voie lactée avec des illustres inconnues qui sont devenues des amies précieuses.
J’ai appris à danser la bachata.
J’ai fait le tour de l’Australie.
J’ai appris la photographie.
J’ai nagé dans la barrière de corail et pleuré sous l’eau d’émotion. Et je peux vous dire que c’était vraiment pas pratique de chouiner avec mon masque et mon tuba.
J’ai organisé des soirées Game of Thrones (qui aura son cru 2016 dès le mois d’avril !).
J’ai caressé un Koala.
Etc.

Et je ne retiendrai de 2015 que ça.

Imaginez si je m’étais dit « Sonia, tu gagnes pas grand chose, tu as l’âge de te poser et pas de partir en sac à dos, tu as peur des bêtes, tu connais pas l’Australie, tu devais partir en couple et finalement tu te retrouves toute seule… ».
Bah ce qui a rendu 2015 si EPIQUE ne serait jamais arrivé.

Donc voilà, mon seul souhait pour vous en 2016, c’est de ne pas vous oublier. C’est de ne pas vous négliger. Et de ne pas avoir peur.
Ayez votre petit jardin secret avec vos rêves dedans, du plus simple au plus démesuré. Et prenez le temps de les réaliser, petit à petit. Personne d’autre le fera pour vous.
Et vous verrez à la fin de l’année, que ces souvenirs prendront le dessus sur le reste et que cette auto-satisfaction n’a pas de prix.

Ne prenez pas que des résolutions auto-flagellation du type « arrêter ci ou arrêter ça », et choisissez plutôt « commencer ceci, entreprendre cela ».
La vie vous flagellera pour vous, donc bon, pas besoin d’en rajouter une couche.

En 2015, au dela de mon voyage initiatique, j’avais d’énormes défis à relever pour préparer les projets de 2016.
Je me suis imposé l’impossible pour ça. En me disant moi-même que je ne voyais pas du tout comment j’y arriverais quand j’ai fait cette promesse d’y arriver…
En faisant insomnies sur insomnies, me disant « Dans quoi je m’embarque, je ne pourrai jamais tenir les objectifs… »

Et pourtant.

Il est encore trop tôt pour que je vous en parle. (Teasing teasing)
Tout ce que je peux vous dire, c’est que c’est la principale raison pour laquelle vous ne me voyez plus bloguer depuis un moment.
Je travaille 7j/7, de tôt le matin jusqu’au milieu de la nuit.
J’en déprime, j’en fatigue, j’en ai marre. Je suis tellement crevée que je passe du rire aux larmes, des moments d’euphorie d’être près du but à une humeur de chien tellement je suis frustrée de ne plus rien faire ni voir personne.
J’ai mis ma vie entre parenthèse depuis quelques temps rien que pour ça, et cette période d’isolation et de transition est longue.
Mais on a rien sans rien.

Et j’en vois le bout.

2016 est là, année de tous les défis pour moi, encore une fois.
L’année du grand saut dans le vide, au sens propre et figuré.

Ce que je peux vous dire…?!

C’est que contre toute attente (même si vous êtes déjà quelques uns à le savoir), je retourne vivre au Japon.
Dans deux semaines.

Je pensais l’avoir quitté pour de bon, mais en 2014, un petit ange sur mon passage a décidé qu’il fallait que j’y retourne, et les choses ont continué à jouer dans ce sens… Alors malgré les défis de taille, j’ai décidé de suivre le petit ange.

Entre deux phrases énigmatiques, vous l’aurez compris : je n’ai pas fini de râler contre les Japinois et leur folie, et les articles à l’ancienne risquent de revoir le jour. Hé hé.

Alors je vous dit à très bientôt. Dès que je retrouve un semblant de vraie vie.
Pour des souvenirs Australiens, pour des anecdotes farfelues pimponaises, et pour vous en dire plus sur ce que je retourne faire au Japon.

Des bisous, et excellente année 2016.

La Magnifique Sonyan

Aucune information top sicrète sur Sonyan. Fouine !

29 Louanges

  1. Danie

    Bonne année 2015, Sonia et tout le meilleur !! C’est un beau poste qui gonfle à bloc alors merci pour ce joli texte, et bien vrai. Okay, la vie est une bitch parfois mais faut savoir se défendre alors fight, fight, fight. 2016, je le sens bien, j’ai envie de tenter de pleins de chose donc je suis plutôt excitée à l’idée de cette nouvelle année qui commence.

    Sinon: KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH … J’ai hâte de te revoir!!!!!!!!!!! Avec un peu de chance pas de setsuden et shampoing dans la rue, mais j’espère qu’on pourra se forger des nouveaux délire.. à défaut on va pouvoir pleurer en regardant GOT ensemble 😀

    • Si tu me souhaites bonne année 2015, ça veut dire que je peux me brosser pour 2016 ?! :p
      Idem, je sens bien cette année à venir, et je suis bien contente de t’y retrouver ! Je prépare les chansons de Mulan et de Mecano tout en cuisinant des chocolats en forme de basse !

      Des bisous petit garçon de la montagne, on va bientôt retourner piller des villages ensemble :p

  2. Celine

    Merci pour cet article, qui me fait penser que je devrai me sortir les doigts du c**! Très heureuse de te lire à nouveau. Et très contente de savoir que tu reviens sur le territoire japonais ! Peux être qu on aura l occasion de se croiser! En tout cas prends bien soin de toi! Bisous

    • Déjà depuis tes premiers commentaires, tu t’es déjà pas mal sorti les doigts (si je puis me permettre :D) en faisant le grand saut de tout quitter pour t’installer au Japon !
      Et je me souviens tes messages de l’époque, je sais que ça représentait quelque chose d’énorme pour toi. Donc je suis heureuse de voir que tu as osé franchir le pas et j’espère sincèrement que tout se passera bien pour toi aussi !
      Je te souhaite que le meilleur, et si tu passes par Tokyo, n’hésite pas 🙂

  3. Une très bonne année Sonia. Félicitations pour tout ce que tu as réussi l’année dernière. Comme tu as raison. Il n’y a pas d’âge pour entreprendre quelque chose de nouveau, pour changer de vie, pour vivre enfin ce que l’on souhaitait depuis longtemps. Il n’y a pas d’âge pour apprendre une nouvelle chose. Concernant ton retour au Japon, je ne suis qu’à moitié surprise, je m’y attendais une petit peu. Pourquoi? Aucune idée, juste une intuition. J’espère vraiment que tes nouveaux projets se réaliseront, mais je ne me fais aucun soucis vu la battante que tu es. Encore tous mes meilleurs voeux de bonheur et d’encouragement.

    • Bonne année à toi Myriam ! Et merci pour tes encouragements 🙂
      En effet le retour au Japon n’est qu’une moitié de surprise, le fait que j’ai toujours gardé une issue de secours pour obtenir un visa et compagnie en dit sûrement long inconsciemment. Je rêve encore d’aventures en sac à dos, mais en fait l’un n’empêchera pas l’autre et je continuerai à voyager.
      Je te souhaite également le meilleur, prends bien soin de toi !

  4. Bande de veinards, dégagez le bazar
    Et vous allez voir ce que vous allez voir,
    Venez applaudir, acclamer la superstar !
    Fêtez ce grand jour
    Clochettes et tambours
    Venez adorer l’idole :
    Queen Sonyan de Whazafuckland,
    Son Altesse Sonia !
    À genoux, prosternez-vous, soyez ravis…
    Pas de panique, on se calme,
    Criez vive la Reine Sonyan !
    Venez voir le plus beau spectacle de Japoniiiiiie
    Queen Sonyan, plus forte que cette dame,
    Je n’en connais pas !
    Qui vous écrit depuis l’Australie, très loin là-bas !
    Elle a vaincu une armée, toute seule avec son PC
    La terreur des rêves en panne, c’est Queen Sonyan !

    • Rill

      Mais… cette chanson déchire grave ! xD

      Sinon, je suis d’accord avec tout. Les rêves, les objectifs, la sueur et l’effort. Les échecs, les chutes et le renforcement de l’esprit combatif. Moi je me dit souvent « si d’autres l’on fait, je peux ! » Quand je pense à ces autres qui font des choses qui m’inspirent, parmi toutes ces personnes plus ou moins recommandables, il y a toi, Sonyan. Prends le comme tu veux 😉

      Toujours est-il que je retourne aussi au japon, après trois ans de transition plutôt rude où je me suis arrachée la peau du derrière pour payer des études et avoir enfin un niveau acceptable pour obtenir mon visa. Trois de de pure torture, mais je vois enfin le bout du tunnel. Je me suis dit qu’avec autant d’efforts, le prochain qui oserait me dire que non, le territoire japonais ou je ne-sais-quel autre pays en mal de main d’oeuvre trilingue n’a pas besoin de mes services, je pourrait le regarder de travers avec fierté. (J’espère que tu visualise bien) Je me suis dit que ce devait être valable pour touselles personnes de ce monde qui donnent le meilleurs d’elles mêmes pour réaliser leur rêves, et enfin se dire qu’elles le méritent. Et tout ce temps, tout ce que j’ai voulu, c’est que tu soit heureuse. Nan mais vraiment, je t’assure !
      Parce que si j’obtient ce pour quoi je me bat, en un sens tu l’obtiendra aussi, et vice-et-versa-toi-même-tu-sais-chamallow-et-barbapapa.

      Bref, Just Do it.

      PS : Du coup, par contre, je serait contente d’aller faire une après-midi hanami ou karaoke ou festival du penis, ou tout autre chose de réjouissant avec toi 🙂

      • Je… MAIS J’ADORE CETTE CHANSON AUSSI !!! 😮
        Serait-ce possible de l’enregistrer et de la faire apprendre à tous mes fidèles sujets ?!
        Genre me la chanter quand j’arrive quelque part et tout…? Non…?
        Bon 🙁
        Snif. 🙁

        Oh, alors tu reviens aussi ?! J’avoue que je me demandais parfois ce que tu devenais, comme je ne voyais plus ton nom sur la toile.
        Je suis ravie que tu aies survécu à ces trois ans de transition de l’enfer et que tu reviennes plus forte que jamais.
        Je sais à quel point ces périodes « d’entre deux » sont longues et désespérante, mais je te jure, foi de vieux singe qui a déjà pas mal de grimaces à son répertoire, qu’on en retire que du positif.
        Et si le Japon n’a pas besoin de nous, on saura transformer l’essai et se rendre indispensable.
        Quand les choses n’existent pas, on les crée. Je te fais confiance pour créer ton propre chemin aussi !

        Cette phrase est abominable sortie de son contexte, mais je serais ravie de faire un festival du pénis avec toi xD
        Après toutes ces années, je considère comme une honte de n’y être jamais allée (un peu comme pas avoir grimpé le Fuji, dans un autre registre :P).
        Courage pour les derniers efforts à fournir avant la ligne d’arrivée !

        • « Sonya m’a donné la foi qui brûle au fond de moi
          J’ai dans le cœur cette force qui guide mes pas ! »

          Kitschitude bonjour ! 😀
          Mon objectif cette année : gravir le mont fuji ! Voilà, c’est dit.
          Mais si je vais de nouveau à un festival du pénis, ou de l’homme nu (celui-là vaut largement plus le détour !), voudrais-tu m’accompagner ? 😀
          J’en serai honorée, vraiment 🙂

          Tiens nous au courant !

  5. Maud

    Dans ma liste de cette année, pour l’instant, (et choses que je ne fais jamais), il y a: Retourner à Disneyland Paris et retourner au Japon… C’est un signe, tu retournes y vivre !?? Je serais obliger d’enfin te rencontrer <3 Et ça serait tellement énorme pour 2016 : D

    Merci pour ton article. Si seulement je trouvais le courage en moi pour me lancer comme ça, dans "n'importe quoi" ! Qui sait, un jour… Just do it ! I know, hihi. Merci merci merci <3 Et bien entendu, suit les propres conseilles ! Mais pour ce qui est de suivre ses rêves, je pense que tu es plutôt douée ! Alors je ne m'inquiète pas pour toi et j'ai déjà hâte de te rencontrer : )

    • KÔA ?! Genre après 10 ANS (hé oui madame !), on arriverait à se retrouver dans le même pays en même temps et se rencontrer !?
      2016 serait vraiment l’année de tous les possibles !
      En tous cas si tu reviens, n’hésite pas à me le faire savoir 🙂

      Suivre mes propres conseils… Tu m’en demandes beaucoup ! xD
      Pour suivre mes rêves, c’est limite une condition de survie pour moi, donc pas difficile, mais prendre soin de moi est une autre paire de manches.
      Mais j’y travaille.

      Je te souhaite le meilleur et… peut-être à cette année ?!

  6. Marinou

    Cet article résume tellement bien ce que tout le monde devrait entendre au moins une fois.
    Un peu comme toi (et un peu grâce à toi aussi hein, faut pas se mentir tu as été une source d’inspiration!) j’ai réalisé mon « c’est impossible » et j’ai le cul bien posé sous mon kotatsu à Tokyo. Et comme tu dis ce n’est pas pour ça que c’est tout rose tous les jours ou que ma vie est parfaite, mais en attendant je l’ai fais, et je peux le dire à la moi qui pensait « c’est impossible » (bon après faudrait peut-être que je lui dis que mon dieu il fait froid au Japon et qu’après trois mois elle en aura plus que marre des ramen et que non elle ne pourra pas « manger japonais tous les jours sans me lasser! » mais ça c’est une autre histoire. )
    Du coup j’espère très fort que tu t’en sors avec tes projets impossibles et que tu trouves la motivation de les accomplir. Je suis aussi hyper contente de savoir que tu retournes au Japon! Du coup maintenant je peux le dire: si tu te retrouves à Tokyo et que tu es dans la dèche, tu sais où sonner. 8D (Je dis ça sur le ton de l’humour mais bien évidement ça reste vrai, même si je me doute que tu ne manques pas de connaissance sur place ^_^)
    En tout cas j’ai été super contente de te lire en ce début d’année, comme d’habitude tes mots sont justes et j’adore ton humour, bonne année 2016 à toi aussi!

    • Hello Marinou !

      En effet, réaliser ses rêves, n’est pas que du 100% positif !
      Y’a des moments de fatigue, des coups de mou, des moments où on se dit que le pain et le fromage japonais devraient être interdits par la loi.
      Mais finalement, tellement de fierté quand on repense à cette époque où on croyait tout ça impossible.
      Je vais dire quelque chose de pas très humble, mais je crois que si la Sonia adolescente bourrée de complexe et enfermée dans sa chambre avait une vision d’elle dans le futur, elle raserait peut-être un peu moins les murs en se croyant la dernière des merdes.
      Bizarrement j’ai pas beaucoup plus confiance en moi, mais j’ai réalisé tout ce qu’à l’époque je croyais impossible et réservé aux autres.

      En tous cas je suis fière de toi d’avoir réalisé ce qui te faisait si peur.
      Merci beaucoup pour ta proposition, ça me touche <3

      Des bisous et excellente année à toi également !

  7. Je dis OUI! Superbe article qui est exactement ce que j’essaye de transmettre aux personnes que je rencontre sur mon chemin! Tout n’est pas si simple, mais tout n’est pas si compliqué non plus! Le plus compliqué c’est… l’attente entre deux projets peut-être 🙂 De retour de 3 ans et demi en Corée, j’ai décidé, pour m’enlever une grosse épine du pied (le diplôme) de reprendre des études supérieures… à 29 ans. j’aurai enfin ma licence à 32 ans si tout va bien 😀 Et après…. j’ai déjà pleins d’idée car TOUT est possible (faire un choix, ça aussi c’est dur! les possibilités sont si vastes!). Je t’encourage dans tes projets et je me permettrai de partager ce speech sur ma page Facebook car il risque d’en motiver plus d’un(e)!!! Gros bisou et embrasse le Japon pour moi, Tokyo me manque <3

    • Je me demandais d’où venaient tous ces « J’aime » inespérés d’un coup… Mais ils viennent de ton partage !! :O
      Merci beaucoup !
      On est dans la même tranche d’âge (femme des années 80…♪), donc je peux imaginer le challenge que c’est de reprendre les choses de zéro maintenant !
      En tous cas tu peux être très fière de toi ! Je ne doute pas que ce choix n’a pas été facile et qu’il sera tout aussi difficile à vivre (l’attente, toutes les connaissances 2x plus jeunes etc…), mais je suis CERTAINE que tu ne le regretteras pas et que ça t’emmènera encore plus haut que tu n’es déjà.
      Merci beaucoup, je te rends tes encouragements et t’envoie un gros sac de bonnes ondes.
      Je ne manquerai pas d’embrasser ce bon vieux Japon pour toi et boire un Ume-shu à ta santé et tes projets (toutes les excuses sont bonnes :p )

  8. Alexandre

    Ca fait des années que je te suis, rigole en te lisant, me reconnais dans ta façon de d’écrire et parfois de penser, suis impressionné par ton courage, et trouve de l’inspiration dans tes aventures, sans jamais commenter – le con !
    C’est peut-être un peu dommage, mais c’est comme ça 🙂

    Mais bon ce coup là, je me fais une joie de changer la donne 😀

    Merci pour tout ce que tu partages, et parce que la qualité l’emportera toujours sur la quantité, t’as pas à te soucier de la fréquence avec laquelle tu « nous écris » 😀

    Ne te mets pas la pression, ou plutôt ne culpabiliser pas, je pense que beaucoup sont comme moi, simplement ravi d’avoir des news de temps à autre d’une personne cool, qui pourrait être notre pote, tout en souhaitant simplement le reste du temps que « tout va bien pour elle ».

    Merci
    &
    Bonne année à toi !

    • Merciiii d’avoir pris le temps de me laisser un petit message !
      Au dela de flatter mon égo (hé hé), l’air de rien vous avez tous votre importance dans ma vie.
      Quand j’ai un coup de mou, quand je me sens naze… Et tout un coup j’ai ce flot d’encouragements et de messages positifs et qui m’inonde et me redonne la patate.
      Bref, même si c’est ponctuel, même si c’est une fois tous les 5 ans, ça me touche et c’est précieux.
      Donc merci.

      Quels que soient tes rêves jeune padawan, je te souhaite de ne pas les laisser de côté et qu’ils viennent pimenter et colorer ta vie aussi en 2016.
      Encore merci et des bisous 🙂

  9. Hitomi

    Bonne Année !! J’espère que tu pourras checker encore plein de choses de ta liste en 2016 😉
    Merci pour ce post. Ça m’a fait du bien de le lire et je suis sûre que tu vas m’inspirer. C’était tout ce dont j’avais besoin en ce début d’année, alors merci d’avoir pris le temps de nous livrer ce beau message d’espoir ^^

    • Bonne année à toi aussi !!
      Si j’ai pu ne serait-ce que te donner un peu la patate, alors ma mission est accomplie !
      Vous avez toujours la patience de m’attendre, alors vous envoyer des bonnes ondes de temps en temps est la moindre des choses que je puisse faire.
      Bisous <3

  10. Alexiel

    Hello Sonia!
    Comme d’habitude tes posts sont inspirants. Bon retour chez ces fous de « japinois » :p
    Je dois avouer que je fais partie des gens défaituste pour moi-même mais que je tiens ce type de discours pour les autres et les encourager. J’aimerai bien aussi partir loin et pour des longues durées (je voulais partir un an en working holiday… mes 30 ans arrivent à grand pas) mais me retrouver du jour au lendemain responsable d’une tribu de 4 chats c’était pas prévu et du coup je reste bloquée en France (et je resterai seule toute ma vie avec mes chats xD) Tant pis c’est comme ça. Je me contenterai de partir au max 2 semaines par an en vacances.

    Bon courage pour la suite de tes aventures. Je te souhaite le meilleur dans ce nouvel épisode de « Sonia au pays des japinois » ^_^

    • Tu sais quoi ?! Plus que défaitiste, je te trouve super dure envers toi-même !
      Tu sais qu’il y a quelques années tu me commentais que tu avais envie de voyager et que tu n’osais pas etc. Et voilà que maintenant tu pars à Londres, plusieurs fois au Japon et tout… ! Tu t’adaptes selon tes disponibilités et tes responsabilités (et c’est tout à ton honneur de penser au bien de tes animaux), mais je ne pense pas que tu renonces à tout ce dont tu as envie !
      En tous cas moi j’ai l’impression de te voir de plus en plus bouger. La preuve, du coup on s’est loupé à paris ! ;

      Bisous et bonne année à toi. Courage pour tout le reste et surtout oublie pas d’être plus indulgente envers toi-même ! Tu rocks 🙂

  11. Bonne année et bon retour au Japon alors !
    Réalise tes rêves, c’est la plus belle façon de voir les choses.

    • Merci Béné, c’est gentil 🙂
      Je te souhaite également de continuer comme tu le fais et promouvoir Fukuoka.
      Bon courage à toi également et excellente année 2016 !

  12. Sunak

    Merci pour ce post =D et bonne année 2016. Qu’elle soit remplie pour toi du maximum de rêves de ta dreamlist =) . 2015 a été riche en emotions à lire tes posts et ça sera toujours avec plaisir que je lirai tes posts en 2016. 2015 aura été une année riche pour moi avec enfin le premier voyage en japonie et 2016 s’annonce aussi riche en projets et aussi en voyages . Je retourne en Japonie en avril peut être aura t’on la chance de s’y croiser =) . Merci encore pour ton magnifique kangourou sur la carte =) .

    • Merci à toi et Bonne année !!!!
      Déjà je vais pouvoir checker quelques trucs de la dreamlist japonaise qui me restait et que j’avais posté en quittant le Japon !
      Le fuji, aller à Okinawa etc… Il me tarde !
      Je te souhaite également le meilleur pour cette année et un bon voyage au Japon aussi ! On s’y croisera peut-être !
      En attendant garde bien ta carte postale, elle vaudra peut-être de l’or un jour (jy travaille… hehe)
      Bisous

  13. Tam

    Bonne année ! Super nouvelle le retour au Japon ! J’espère que si j’y repasse un jour, en touriste cette fois, je t’y croiserai ! (Oui Tokyo est un petit village)
    De mon côté pour 2016 j’espère prendre ma petite famille sous le bras et m’installer à Montréal. Ou en 2017. Ou après. Mais j’y travaille 🙂 Et je reprends tout de zéro professionnellement. Et ça c’est pas de la tarte non plus. Mais le pire c’est que j’y crois à fond !
    Cœur cœur et tout le reste !

  14. Ca fait toujours du bien de lire ces petites piqûres de rappels, surtout quand on a un coup de mou et qu’on se demande « est-ce que ca vaut vraiment le coup ce projet? » , et encore plus quand la plume est aussi belle Dame Sonyan 😀
    Tres bonne année a toi et au plaisir de lire la suite (car oui je stalke le blog depuis 3 ans mais je ne commente pas…a part aujourd’hui mais c’est les fêtes donc bon… Muf Muf muf!)

  15. Aehlys

    Bonne année Sonyan!^^

    Merci pour ce motivational speech! Très inspirant!

    J’ai découvert ton blog cette année…j’ai commencé par lire tout les posts sur le Japon qui m’ont fait pleurer de rire et ont renforcés mon envie d’aller là bas faire du tourisme…j’ai ensuite découvert ton post sur les TCA qui m’a profondément touché parce que moi aussi j’ai des problèmes avec la nourriture depuis mon passage en prépa et 5 ans après j’ai encore du mal à les gèrer…Je nous souhaite à toutes les deux de réussir à remiser nos TCA au placard cette année: pour l’instant ça figure pour moi dans les projet « impossible » mais comme tu le dis, c’est juste qu’il faudra plus de temps.
    Cette année, il y a eu aussi les attentats et je profite de ce commentaire pour te remercier pour le post « Paris is titanium » qui m’a aidée à surmonter le choc…je me retrouvais à 1000% dans ce que tu écrivais et tu m’as redonné de l’espoir.

    Bref bref! Merci d’être là, à partager tes expériences de la vie avec tout l’humour dont tu sais faire preuve. Je ne te connais pas IRL mais tu es un véritable rayon de soleil dans ma vie! Lire tes articles me redonne le sourire quand je suis au plus bas, ils me donnent la motivation pour me dépasser,…J’ai presque envie de te dire: *yeux de chat Potté* « Dis….Tu veux bien être ma grande soeur? » XD

    Sur ce, je m’en vais faire la liste de tout ce que je rêve de faire dans ma vie en me faisant la promesse de prendre le courage de réaliser chacun de ses projets aussi impossible ou irréalisable qu’ils puissent me paraitre because Yes I can do it!
    Bon retour chez les nippons!

    Aehlys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *