Confidences pour confidences

Chers lecteurs, chers fidèles, et même chers amis,

C’est en train de devenir malgré moi une tradition, cette triste introduction de blog où je me justifie plus ou moins bien de ma longue absence sur le web sans un seul pavé pour vous occuper au boulot.

Je ne suis pourtant pas à ma première disparition virtuelle, je suis même récidiviste dans mon genre. Mais avant il n’y avait que trois pauvres âmes infortunées tombées par hasard sur ces pages, donc j’avoue qu’en bonne ingrate, je laissais mon blog mourir six mois sans aucun scrupule.
Maintenant que j’ai quelques personnes derrière moi, j’avoue que mes pauses de feignasses me posent un peu plus de problèmes de conscience.

D’ailleurs, c’est même la source du problème. Je me mets la pression, et comme j’ai la pression d’écrire un truc pour pas trop faire attendre ou ne pas décevoir… eh bien je trouve inconsciemment à peu près tous les prétextes pour ne pas écrire.  Comme débloquer un nouveau niveau à Pet Rescue ou regarder un épisode de Tellement Vrai sur Youtube, c’est vous dire le level. Je viens d’inventer le syndrôme de l’angoisse du blog blanc.
Des fois, pour me la péter, je me définis sur les profils de réseaux sociaux comme un « électron libre ». Ca sonne bien, ça fait fille dans l’air du temps que rien ne touche, les cheveux au vent et un rayon de soleil illuminant ma gracieuse silhouette et mon visage angélique. (Chut, laissez-moi rêver)
Mais je crois que dans mon cas électron libre définit plutôt une personne qui est incapable de pondre quelque chose quand elle s’y sent obligée.
C’est comme quand je décide de faire un dessin pour moi ou pour quelqu’un. Je rentre dans une espèce de monomanie, y passe 7h d’affilée s’il le faut, mais je vais au bout.
Si une amie me dit « oh, j’aimerais trop que tu me fasses un dessin ! », je lui dirai oui de bon cœur et de bonne volonté, mais bizarrement, six mois plus tard j’aurai même pas fait un trait du-dit dessin.
A un moment donné, je m’étais engagée à écrire une rubrique pour un webzine sur la pop-culture asiatique. Un pauvre article par mois de 15 à 20 lignes, autant vous dire que c’était peanuts pour une bavarde de ma catégorie.
Eh bien, j’arrivais encore à le faire au dernier moment ou être en retard par simple esprit de contradiction.

Et là, nous sommes en plein dans ce cas de figure.
Je me dis « han la la, maintenant que j’ai des gens qui me lisent faut pas que je laisse le blog mourir », donc bien entendu, je laisse le blog mourir.
Je promets un article sur le mariage, et j’écris sur à peu près tout, sauf sur ça… Ça doit faire deux mois que j’ai une page écrite oubliée quelque part sur mon disque dur et qui prend la poussière.

Donc comme m’imposer des trucs, manifestement ça ne marche absolument pas, je décide donc de rester qui je suis –donc une grognasse qui fait ce qu’elle veut selon son humeur capricieuse mais qui le définit comme « électron libre » pour faire classe – et d’écrire quand bon me semble et sur ce que j’ai envie même si c’est susceptible d’intéresser personne. C’est encore la meilleure manière de rester un minimum productive.

Et vous n’avez pas de chance, car aujourd’hui, là, tout de suite, j’ai envie de parler de moi.
Heeyyy, mais restez sur la page bande de saligaud ! Ne vous en allez pas, je vais aussi parler un peu de vous, mes petits lecteurs adorées !
(Ah, je sens votre curiosité revenir. Bande d’égocentriques…. Il parait qu’on a le public qu’on mérite.)

Donc aujourd’hui, j’ai décidé de faire un peu le point avec vous, parce que j’ai fais une annonce fracassante en octobre l’an dernier, et depuis on en sait pas beaucoup plus si ce n’est que je me suis faite bouffer par des moustiques tout l’automne (mais avouez que c’était passionnant) et que je suis allée dans un parc à zizis colorés. Du coup, pas mal de petits curieux me demandent en privé où j’en suis devant tant de mystères.
Donc voici un petit bilan des derniers mois et où j’en suis.

Alors, oui, le séjour en Océanie est toujours d’actualité ! Mais les aléas de la vie étant ce qu’ils sont, le départ n’est plus prévu à deux, mais seule. Non, je ne m’étendrai pas sur la question parce que sous mes petits airs de grand déballage je suis loin de raconter toute ma vie ici, mais je vous autorise à retenir que oui, Sonyan est de retour sur le marché des célibataires. Donc si tu as entre 25 et 33 ans (l’âge du Christ), que tu ressembles à s’y méprendre à miyavi, que tu joues de la guitare ou du piano comme un Dieu, que tu es rigolo et que tu n’as rien contre mon addiction à Disney et Game of Thrones (en plus des critères de base : gentil, fidèle, bla bla), tu peux envoyer ton CV et ta photo à l’adresse en haut à droite du site, merci.
(Ceci se veut être une blague car je ne recrute pas vraiment, mais si tu ressembles vraiment point par point à la description, on peut peut-être s’arranger.)
Bref une autre grosse page du livre de ma vie s’est tournée, mais les chapitres qui suivent s’annoncent encore meilleurs alors aucun regret.

N’ayant plus l’obligation d’ajuster mes projets sur ceux d’une autre personne, j’ai décidé de rester plus longuement en France pour m’occuper de moi, et prendre bien le temps de préparer ce départ.
Si j’étais partie en février comme prévu, tout aurait été un petit peu précipité, et cette fois j’aimerais bien m’épargner les galères financières ou de santé sur place, donc j’ai pris la sage décision de repousser le départ pour avoir le temps de mettre suffisamment de côté et m’entourer de professionnels pour me suivre tous ces mois et régler une bonne fois pour toute ce problème de TCA.
Il faut bien que le trou de la sécu serve à quelque chose.

Donc pour des raisons financières, de suivi médical, d’anniversaires à fêter et autres raisons supers valables, le départ est prévu pour la fin de l’été de cette année.
Entre temps, j’essaie d’avancer sur pas mal de projets et de gros challenge que je me suis imposée, certains finiront par aboutir, d’autre peut-être que non, mais en tous cas ça m’occupe.

Touche à tout bonne à rien, en plus des gribouillis que j’appelle « dessins », je me me mets doucement à un autre art : la photographie. J’ai d’ailleurs la photographie bucolique, je prends en photos toutes les pauvres fleu-fleurs que je vois jusqu’aux pâquerettes estropiées du jardin, dans des angles qui se veulent artistiques, et après je m’extasie sur mon talent alors que c’est le mode auto de mon appareil hors de prix qui fait tout le travail.
Mais en tous cas, enfin fini les photos à l’iPhone cassé, car pour être tout à fait honnête, les photos de Corée et autres que vous admirez sur ces pages, ont TOUTES été prises à l’époque avec ça :

iphone

Je propose donc une minute de silence, pour ce brave iPhone qui a survécu à une chute de 30 mètres (SUR DU BETON) d’un point de vue de Busan, et qui a continué malgré tout ses bons et loyaux services pendant encore 6 mois malgré les quolibets de mon entourage, jusqu’à ce que je me décide à le remplacer. Paix à son âme.

Après 4 ans de sagesse capillaire pour répondre aux exigences de la société nippone et ses codes relou du monde du travail, j’ai enfin pu craquer mon slip et changer de tête. J’ai donc profité de cette petite pause liberté pour faire ma crise d’adolescence et me teindre les cheveux en rouge. Si vous avez loupé cet événement sans précédent sur instagram, je suis généreuse et vous donne une nouvelle occasion de faire semblant de vous extasier ici.
Attention je me la pète, dans 3, 2, 1…

nyanyan

Voilà, c’était la minute autosatisfaction capillaire.

Si je n’écris pas sur le blog, ça ne veut pas dire que je n’écris plus du tout pour autant. En effet, j’ai remarqué –et pas mal grâce à vous- qu’écrire était quand même un grand kiff dans ma vie.
A peine arrivée en France en début d’année, je me suis donc inscrite dans un atelier d’écriture, tenu par un écrivain publié où je participe plusieurs fois par mois. J’écris des textes libres et des histoires courtes, généralement complètement fictives, et c’est cool. J’apprends à travailler un style d’écriture que je n’emploie pas du tout ici, et à améliorer quelques uns de mes points faibles de rédaction.
Ok, ça ne vous donne pas plus d’articles à lire ici, donc vous vous en tamponnez royalement le coquillard que je me prends pour Victor Hugo deux fois par mois, mais c’est un des moments de mon quotidien que je préfère donc j’avais envie de le partager.
Et pour l’anecdote gnangnan, j’y écris sur un cahier que l’une d’entre vous m’a offert en me disant « pour que tu ne t’arrêtes jamais d’écrire», et j’avoue que c’est un cadeau qui m’a beaucoup touchée. *larme refoulée*

D’ailleurs, cette petite pause française est aussi l’occasion de revoir des personnes que je n’avais pas vue depuis des années, mais aussi de faire la rencontre de certains de mes fidèles lecteurs qui me suivent depuis longtemps et avec qui, j’ai fini par avoir des affinités, voire pour d’autres tisser de véritables liens d’amitié.
Notamment des personnes qui m’ont beaucoup soutenues, que ce soit en partageant sans retenue mes articles, ou en m’écrivant des messages de soutien en privé, même sans me connaître ni d’Eve ni d’Adam.

Je pense notamment à une journée à Lyon avec la talentueuse Joranne Bagoule, avec qui, après avoir arpenté la ville du nord au sud et d’est en ouest, j’ai passé un agréable moment dans son antre où elle produit ses adorables dessins. Une pièce que j’ai trouvée magique et inspirante, pleine de petits carnets de notes décorés, de récits de voyages, d’une table basse sur tatami où est disposé tout son matériel à dessin, planches en cours et autres trésors. Dans cette caverne aux merveilles pour l’illustratrice débutante que je suis, j’ai pu obtenir quelques conseils de l’artiste herself, et faire la connaissance du célèbre petit Capuchon.

1-rencontrejoranne

Merci donc pour cette journée.

Aussi, à l’occasion de la venue de Dieu en Terre-Sainte (traduction pour les nullos : d’un concert de Miyavi à Paris), j’ai aussi eu l’occasion de passer un après-midi avec Praxele, Bd-blogueuse piquante et drôle comme je les aime, qui avait depuis longtemps attisé ma curiosité via nos échanges inter-blogs. Une rencontre à la hauteur de mes espérances, j’ai passé un excellent moment accompagnée de la demoiselle et de ses amies toutes aussi charmantes, qui valaient bien le coup d’encrasser nos poumons de l’air dégueulasse de Paris en plein pic de pollution.

2-rencontrepraxele

Concert qui m’a aussi permis de rencontrer un peu par hasard des fans qui me suivaient en 2008 à l’époque de mon site sur miyavi, et c’était vraiment complètement fou de mettre un visage sur des personnes 8 ans après ! Un bisou donc au passage à Laura et Caroline pour leur gentillesse (et la place VIP donnée, comme tombée du ciel, je n’en suis toujours pas revenue).

J’ai aussi traversé toute la France pour un weekend en Bretagne avec une de mes plus anciennes commentatrice, devenue au fil des années une amie et compagne de mots bien trouvés,  j’ai nommé l’excellente Cha’Lumeau, grâce à qui j’ai pu réaliser le rêve de tout Japonais qui se respecte : visiter le Mont St Michel.
Voilà, maintenant ils arrêteront de crier au scandale parce je n’y avais jamais foutu les pieds, ma fierté de française est sauve.
Des ballades sur les plages de St Malo, des galettes au marché de Rennes, des crêpes, des confidences au coin du feu ou devant un brunch de fromages, un verre de vin blanc à la main.
C’est ce que j’appelle un weekend des plus réussis, merci encore.

3-rencontrechalumeau
And last but not least…
Il s’est passé un truc complètement fou ces derniers mois. Quand j’ai décidé de prolonger mon séjour en France, c’était pour mon bien et de mon plein gré… Mais voyez, notre doux pays n’est pas assez exotique à mon goût, je m’y ennuie ferme assez vite. Alors l’idée d’un voyage « pour me faire patienter » à commencer à germer dans mon esprit. Et puis il y avait de nombreuses destinations sur ma liste de voyages à faire, notamment les USA (en plus la comédie musicale d’Aladdin venait d’être lancée à Broadway et ça c’était un gros point dans la balance !). Et avec le projet Australie, c’était des destinations à remettre à encore beaucoup plus tard…
Et alors que j’hésitais à m’offrir une parenthèse loin de tout pour aller voir cette foutue comédie musicale d’Aladdin et me consoler d’avoir loupé celle de la Petite Sirène à Tokyo, voici qu’une de mes plus grandes fans (selon ses dires, je ne fais que me faire mousser citer), Noémie, avec qui j’ai noué des liens d’amitié forts depuis l’an dernier, m’annonce qu’elle part à New York…
Et… oui mes chers amis, nous avons fini par nous exciter comme des puces et par décider de partir ensemble.
Il y a un an, je m’extasiais car j’avais reçu mon premier fanart d’une lectrice que je ne connaissais absolument pas… et je suis rentrée d’un voyage de rêve à New York City avec la demoiselle pas plus tard que la semaine dernière. On espérait se rencontrer, on aurait pu le faire à Tokyo un million de fois l’an dernier, on aurait pu se croiser en France un jour… Eh bien non, en grandes tragédiennes, nous avons décidé de mettre en scène notre rencontre IRL dans une des plus grandes villes du monde, au ralenti en plein Times Square, au sommet de l’Empire State Building ou en compagnie de la Statue de la Liberté (ou crevées, décoiffées et des cernes plein les yeux à l’aéroport de JFK après de longues heures de vol…).

4-rencontrenoemie

Un voyage, qui au-delà du tourisme et de soirées filles à rire aux larmes, m’a complètement remis les idées en place sur ce que je veux faire de ma vie, sur ce que j’aime faire et qui m’a remonté le moral à bloc. Je suis revenue de la ville qui ne dort jamais plus motivée à aller au bout des choses que jamais.

Bref, la vie est complètement folle.

A la base ce n’était qu’un blog pour écrire tout et rien, des banalités, des états d’âme dont 99% de la planète se contrecarre complètement -et encore, je suis assez optimiste sur le 1% restant.
Un blog que j’abandonne toujours curieusement plusieurs mois chaque année parce que j’ai pas le temps ou la tête ailleurs.
Une petite parenthèse rose, perdue dans l’immensité d’Internet.

Et pourtant, une petite parenthèse rose qui influence drôlement ma vie, dans un sens comme dans un autre. Qui me fait faire des supers rencontres, voyager un peu partout, me remet les idées en place quand le doute vient semer la zizanie dans ma tête.

Bref, quatre pages de blabla et de guimauve, juste pour dire merci.
Parce que, par un effet boule de neige imprévisible, d’un simple click, un commentaire ou un message, on débouche parfois sur des rencontres sympas, des amitiés qui deviennent importantes, des aventures folles à l’autre bout du monde et même des nouveaux chemins de vie.
Donc un immense merci à toutes et tous qui êtes là, fidèles et patients, malgré mes disparitions, mes promesses non tenues de blog et mes délais de réponses aux emails qui sont parfois tout bonnement scandaleux.

J’irai pas jusqu’à dire que je vous aime car j’ai une réputation de misanthrope à tenir, mais le cœur y est.

Et pour ceux qui réclament des articles sur l’enregistrement de l’émission Canal + où je suis allée en mars, le voyage dantesque aux USA, ou ces fameux articles Japon/Corée en attente, ça ira à mon rythme horriblement irrégulier, mais ça viendra.

Portez-vous bien, et paix, paillettes, joie et chocolat sur vos vies.

 

 

34 Louanges

  1. Maud

    Mais tu ne dois pas te sentir obliger d’écrire voyons ! Tu as une vie à côté de ton blog aussi… Même si le blog est une partie de ta vie. Et puis on t’aime comme ça ! Moi, je t’ai connu alors que tu laissais mourir ton blog et ça ne m’a pas empêché de te suivre ! (Qui a dis que j’étais une psychopathe !?)

    En tout cas, ça fait toujours du bien de lire de tes news ! (Même si je te suis sur Facebook.) Et de savoir que le blog est important et de voir ce qu’il t’apporte, c’est vraiment top ! 😀

    Je répète toujours la même chose dans mes commentaires mais… (._.) Je n’y peux rien, j’adore te lire et ce sera probablement toujours le cas ! ♥

    • Tu sais, tu pourras me dire indéfiniment que tu ne te lasses pas de mes écrits, moi je me lasserai pas de te l’entendre me le dire hein… xD
      Comble de la grognasserie, j’arrive assez vite à perdre confiance en moi malgré tout ce qu’on me dit.

      Bref, c’est assez ingrat finalement, dans mes lecteurs « de l’ombre » que je n’ai jamais vu, c’est très certainement toi la plus fidèle et la plus ancienne (7, 8 ans ??), et je ne t’ai même encore jamais rencontrée.
      Mais tu es certainement celle qui aura le plus de carte, j’y mets un point d’honneur 😉

  2. T’inquiète on t’en veux pas pour ton rythme irrégulier. Ça serait hypocrite de ma part vu l’état dans lequel je laisse régulièrement mon blog ou les articles pour OEx que je met dix ans à écrire et que j’écris au dernier moment. (pareil quand je promet de faire un dessin ou autre).

    Je pense qu’on est des grosses flemmardes ou comme tu le dis si joliment des « électrons libres » =D

    Merci encore pour ta carte de New-York. <3

    • Un peu comme l’histoire d’électron libre, je me plais à penser que notre irrégularité vient de notre âme d’artiste criblé par le doute et la peur du manque d’inspiration. xD (comment poétiser sa vie de flemmarde).

      Et de rien pour la carte de New York, y’en aura d’autres ;p

  3. Hitomi

    Contente de te lire de nouveau et bonne chance pour la suite ^^

    • Merci beaucoup, c’est gentil !!!

  4. Edith

    ça fait du bien ce belle article qui fait rêver et WHAT ? au Japon ils ont fait une comédie sur La Petite Sirène ?!!!!!!!!!!!!!!!! Mon dessin animé préféré ou encore aujourd’hui je chiale à la fin !!! arg c injuste…
    Et sinon plein de belles choses pour toi, c’est génial de faire autant de choses, de voir tellement de pays et de gens !!! 😉

    • Alors en fait c’est Disney aux States qui adapte ses classiques en comédies musicales pour Broadway à New York, et les plus populaires sont reprises ailleurs dans le monde (genre celle du Roi Lion qui cartonne un peu partout depuis une bonne décennie et que j’avais vu à Tokyo aussi d’ailleurs).
      La Petite Sirène est une des plus vieilles comédies musicales Disney, et ils ne la jouent plus à Broadway ni dans beaucoup de pays d’ailleurs, juste un pays scandinave et le Japon depuis peu, donc j’étais vraiment verte de l’avoir loupée car y’a peu d’endroits où on peut la voir maintenant. Mais ce n’est que partie remise !

  5. AAAAH. AH ! C’est moi ! Regardez !
    Je ne m’y attendais pas du tout, je vais me la péter maintenant : « je suis dessinée sur le blog de Sonyan, bitches ! »
    En vrai, je suis trop émue. T^T

    Pour le blocage à propos de l’écriture de post/dessins pour le blog sur demande, je suis dans le même cas (pardon pour tous ceux qui attendent leurs dessins depuis des mois… des années… !). Du coup, je ne me mets plus (trop) la pression à ce propos et fais ce que j’ai envie de faire sur le moment. Alors tu te doutes bien que même si je réclame des articles comme une groupie, je ne vais pas t’en vouloir d’être irrégulière. 🙂
    C’est toujours un plaisir de te lire ~ <3

    • Ouiiiiii, c’est toi !!! Ravie que tu te sois reconnue, parce que j’ai recommencé mon croquis 20 fois en regardant scrupuleusement ton blog pour avoir des modèles et essayer d’être fidèle !

      J’avais envie de vous faire un clin d’oeil, jamais trop pris le temps de vraiment vous remercier pour tous les partages, les liens, les dédicasses, les blogs inspirés des miens et j’en passe, c’était l’occasion surtout que j’ai vraiment passé un bon moment 🙂

      Tu sais, les gens comme toi me rassurent, rien ne me complexe plus qu’un blogueur qui arrive à tenir tous ses délais… Comment font ces gens ?

      • Tu as très bien travaillé mon air snob-dégoûtée-de-tout, je me reconnais tout de suite. :3

        Sinon, ces gens qui tiennent leurs délais bloguesques (ceux qui gagnent de l’argent grâce à ça ne comptent pas) sont… ben je sais pas, peut-être n’apprécient-ils pas Tellement Vrai… J’arrivais à tenir les délais et les demandes jusqu’à ce que je découvre toutes ces émissions pourries d’ailleurs.

        • Emery

          Ah c’est toi! P’tain la tête que j’ai fait quand j’ai vu ton pseudo apparaître sur le blog que je suis depuis un bail!

          Bref, Sonyan. Moi je suis contente de lire tes joyeusetés, ça me fait toujours marrer voir réfléchir (Probablement moins souvent certes), mais surtout depuis que je vis en Corée, je retrouve pleins de similitudes avec le coté « foreigner de poche », ou le « j’ai envie d’apprendre le français c’est trop chouette ».

          Fin bref, tout ça pour dire, que tu parles d’un truc sérieux ou d’un mec qui se balade avec ses légumes de compagnie, franchement, je m’en fous. Je trouve ca juste rafraichissant de te lire. Et honnêtement, que tu mettes trois milles ans ou deux heures à pondre un nouvel article, je jetterais pas la pierre~

  6. sunak'

    ça faisait un petit moment que je guettais ton nouvel article ^^ je suis contente de te lire et voir que malgré les aléas de la vie tu prends soin de toi ! ( et t’as interêt de penser un peu à toi non mais =p! ) Faut pas te mettre la pression pour nous tant que tu y mets du coeur quand ça te chante on sera la pour lire tes aventures même quand tu parles de vieilles paquerettes du jardin XD Bon courage pour ton voyage aux USA =D et plein de bonnes choses pour la suite ^^

    • Les aléas de la vie font mal sur le coup, et puis après on se rend compte que c’est peut être mieux comme ça et on se rend compte du positif qui peut en découler, donc tout va bien.
      Ne me tente pas pour les vieilles paquerettes du jardin, je serais capable de vous poster mes supers clichés, xD

      Pour le voyages aux USA,malheureusement il est déjà terminé (c’était ce mois-ci), mais je le prends pour le prochain !

  7. La meuf elle raconte sa vie et même pas elle parle de son nouvel an à Lyon ni même d’un mariage japinofrancoarabique!!! Wesh Love quand même <3

    • Dis donc, coquinette, t’es gonflée !!! Alors que je parle de ton cahier de l’émotion *___* !! Et le mariage je l’ai mentionné dans le post précédent… Puisque c’est ça, je mangerai les merdes antidukan666 que je t’ai ramené des states !!! è___é

  8. Mimi

    À propos de fainéantise, deux ans déjà (trois ?!) que j’ai reçu ta lettre d’anniversaire et toujours pas de réponse de ma part. Oui, l’horrible ingrate que je suis pense utiliser le même stratagème à son pauvre cerveau, faire mine de mettre ce projet de côté pour peut être réussir à t’envoyer sa réponse un jour.

    Je vois qu’un article sur ton atelier d’écriture est en préparation sur Mes Petites Chimères et sans vouloir mettre la pression à personne, j’ai tout simplement hâte de te lire !

    Au passage, jolies les chaussettes ! 😉

    • Oui oh, t’inquiète pas, je suis pas du genre à me formaliser de ce genre de choses vu mes antécédents… Facon j’avais du te l’envoyer de Tokyo non ? Et je n’ai plus la même adresse (d’ailleurs je n’ai plus d’adresse fixe pour l’instant du coup…).

      Maaaaiiis… ???? Comment est-ce que tu sais que je prépare la publication sur l’atelier d’écriture ? O_o
      Parce qu’en plus, pour plus que ce soit relié à sonyan.fr, j’ai changé d’hébergeur pour ce site là, je l’ai recommencé du début -c’est d’ailleurs toujours en cours- et je ne mets aucune news !
      Car justement, pour ne pas avoir cette « pression », j’attends de refaire ce site en entier et mettre du contenu d’avance à mon rythme avant de le réouvrir.
      Tu m’impressionnes, xD

      Ouiii, mes belles chaussettes Jasmine <3

      • Mimi

        Oui, de Tokyo! Tout de même…j’oublie pas! Tôt ou tard je te l’enverrais.
        Ne vas pas croire que je suis une voyante voyeuse? ou hacker, hein! 😛
        Alors comment je sais que tu tentais de préparer ledit post en cachette comme une petite fourbe…:
        Après avoir lu ton article je me suis dis que si tu participais à un atelier d’écriture, tu allais surement nous faire partager tes essais sur ton site dédié.
        De là, Recent Posts > Atelier d’écriture> A venir.
        Rien de bien impressionnant donc… 🙁

  9. Tam

    La classe la rencontre à New York ! La barre est placée vachement haut là !
    Et j’aime aussi Joranne (et Capuchon), Praxelle et Chalumeau (moi aussi je l’ai rencontrée, mais à Tokyo ^^)
    Et ce roooouuuuuuuuuuuuuuge ! Wow !

    • J’avoue qu’on a fait fort !! Bon on était pas à l’abris d’une désillusion, mais l’alchimie était telle qu’on était assez persuadée que ça se passerait remarquablement bien, et on ne s’est pas trompées :p

      Oui, je les ai connues les trois via ce blog, en visitant le leur après avoir lu leurs commentaires, et j’en suis bien contente 🙂

      Ecoute, je suis rarement contente de ma tronche, mais je suis vraiment contente de m’être teint les cheveux 🙂

  10. Emy

    Enfin des nouveeeeeeelles !

    Les articles arriveront quand ils arriveront et dans l’ordre qu’ils voudront, faut jamais pousser les artistes ! 😉
    Prends soin de toi, merci pour ton autorisation à propos de mon rapport universitaire et en attente de nouvelles aventures quelles qu’elles soient !

    (Tu penses publier tes œuvres Victor Hugo-ienne ici? :p )

    • Ah ça veut dire que ce n’était pas trop tard pour ton rapport ? J’espère vraiment que oui et que tu as pu piocher ce que tu voulais, pardon encore !

      Pour les oeuvres Victor Hugo-ienne made in China, je pense les publier mais pas ici, j’ai un autre site de lecture/écriture qui n’a rien à voir avec celui-là. Mais pour l’instant ce site est en travaux 🙂

  11. Aglae

    Bonjour 🙂

    Ravie d’avoir de tes nouvelles, même si je ne suis qu’une énième lectrice qui suis tes aventures.

    Si j’en crois tes paroles (tu vas « écrire quand bon [te] semble et sur ce que [tu as] envie même si c’est susceptible d’intéresser personne »), plus de post sur le mariage ? Depuis que tu as lancé ce projet de post, je check ta page facebook toutes les semaines comme une idiote pour ne pas le rater (oui, le sujet m’intéresse légèrement ^^ »). J’espère donc que tu n’abandonnes pas l’idée.

    Bon courage et bonne continuation pour tous tes projets !

    • Non non je te rassure, je n’abandonne pas l’idée du tout ! C’est juste que je me bloquais toute seule en me disant « il faut que ce soit le prochain que j’écris » et du coup, à me mettre la pression toute seule, j’écrivais plus rien du tout.
      Donc je décide d’arriver de décider, finalement ça vient mieux quand je m’impose rien.

      Pardon de te faire tellement attendre ! Faut que je fasse ça bien du coup xD

  12. Ouééééééé ! Ta petite parenthèse enchantée est trop fière d’avoir dit « OUI », et je te le redis quand tu veux !! Notre conte de fées ne fait que commencer <3
    Je suis en train de fignoler nos photos de p'tites cagoles new-yorkaises, attention les yeux, ça va rockser du poney sauvage !! Quel mythique séjour ce fut…

    • Une reine à dos de licorne et une princesse accrochée à des ballons se rencontrent, ce ne peut être qu’un conte de fées.
      On a mis la barre très haut pour le démarrage, je suis curieuse de connaître la suite de l’histoire en tous cas.
      Et j’atttteeennnds nos photooooosssss !!!! <3

  13. lolfe

    Haaaan t’est top en rousse ^^ Oui bon je fais peut être parti des gens qui te piquent tout les 15 jours-1 mois pour savoir quand seras ton prochain article ( mais bon même si je suis sur que ça doit faire du bien à l’égo aussi :p ) mais je vais respecter ta nature d’électron libre,du moment que tu poste des signes de vie sur les réseaux sociaux et que je n’est pas besoin de mener l’enquête avec mon chapeau et ma loupe pour savoir ce que tu deviens ><. Bref mise à part ça toujours aussi plaisant de te lire Du coup pourquoi ne pas publier tes textes de ton atelier d’écriture sur ton blog ou en ouvrir un autre pour ça ? Je serais ravis de te lire avec un style d'écriture différent,plus littéraire ? J'arrête mon pavé en te souhaitant un bon voyage,une bonne santé plein d'amours de chocolat et de rose dans ta vie !
    Bisous
    -Lolfe

  14. Iwaa-kun

    Il faut vraiment pas t’en vouloir de tes absences, franchement, ce n’est pas comme si tu nous tuais en nous… en nous oubliant… *pleure* Je plaisante bien évidemment ^^
    Pour ma part, je te suis par flux RSS, du coup, je ne peux rien louper. Je lis tout ça tel un article très intéressant que j’aurais vu dans un magazine. Tout ça pour dire qu’il ne me viendrait pas à l’esprit de réclamer quoique ce soit (des articles particuliers entre autres) à l’auteur d’un article de magazine. Un auteur, c’est sacré en quelque sorte !

    En tout cas, tu sembles très bien te remonter le moral devant une déferlante de bons moments ^^ C’est bon de lire ça : tant de positivités, ça nous permet un peu de nous évader. Et bien que d’habitude, tu nous fais découvrir des trucs de fou partout dans le monde, tu nous rappelles (enfin, à moi en tout cas), qu’on a si peu vu de notre propre pays.

    Je te souhaite bon courage pour la suite ^^ Et j’espère que tout ira bien pour toi d’ici ton prochain article !

  15. celine

    Très contente d’avoir des nouvelles! Bien contente aussi que tu ailles bien. Bon c est égoïste, mais tes pavés me manquaient! Ca me manquait de me marrer comme une bossue devant mon tel, ca fait bien ado attardée ( de 30 ans….) Je suis vraiment désolée que tu sois désormais célib, mais j’espère que ca sera un mal pour un bien! Très bien les photos de paquerettes, on peut faire une battle : j ai des jonquilles et un bébé âne du pré en face! Tu me rassures, moi aussi je mate tellement vrai (j’assume moyen….) Ah ah NY avec Noémie ( j adore son blog aussi), j’attends les photos avec impatience! Désolée je n’ai pas une super plume, et je dis des banalités! Pour ma part, on a normalent pris la décision de partir pour le Japon à la fin de l’année, grosse trouille et gros stress en perspective. Bisous!

  16. Des aléas, des rebondissements, 3615laviedesonyan, j’adore. Avec illustrations de l’auteure et réponse aux commentaires en prime.
    Peut importe le retard, puisque ce c’est toujours aussi bon, toujours aussi drôle (tu as un vrai don pour faire contre mauvaise fortune bon-coeur, même si la vie est une biatch), et que le suspens entre deux post est encore plus passionnant qu’en deux épisodes de games of thrones : pour GoT au moins, on sait quand tombe notre dose d’héroïnes en armures. Pour Game of Sonyan en revanche le suspense est torriiiiiiide !

    Si tu manques d’articles, une petite nouvelle made-in-sonyan, je suis pas contre 😀

    Si j’osais, je te ferais remarquer que tu postes plus souvent sur ton blog que je ne poste sur le mien 😀

    Go go, sonyan, go ! <3

  17. Maaaaaaa! Qué tou é bellllllllle!!!!!

  18. War

    La prochaine fois que tu passe en bretagne fait signe 😀
    😉 enjoy

  19. Louise

    Je trouve que ton style d’écriture rend tout intéressant c’est fou ! (Bon ok c’est à prendre comme compliment je précise quand même…)
    Et comment ça tu es allée et bretagne ET MEME PAS A NANTES ? shame on you !! (certains diront c’est pas la bretagne gngngngn :D)
    Mais attend ton voyage est prévu à la fin de l’été…. ah ben c’est maintenant en fait. J’attend avec impatience tes aventures australiennes; et j’espère qu’elles me régaleront autant que les autres. Bon courage et bonne continuation !

Répondre à Emy Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *